"Réévaluer notre ambition" : Emmanuel Macron annonce une nouvelle Loi de programmation militaire

Idèr Nabili
Publié le 13 juillet 2022 à 20h32, mis à jour le 13 juillet 2022 à 21h02
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Dans son discours aux Armées prononcé à la veille de la fête nationale, Emmanuel Macron a confirmé sa volonté de "réévaluer la Loi de programmation militaire".
Une nouvelle planification sera débattue au Parlement début 2023 "pour tracer une trajectoire jusqu'en 2030".

Près de cinq mois après le début de la guerre en Ukraine, aux portes de l'Union européenne, Emmanuel Macron poursuit son engagement en faveur de la Défense. Ce mercredi, à l'occasion d'un discours aux Armées prononcé à la veille de la fête nationale, le chef de l'État a confirmé son intention de réévaluer l'actuelle Loi de programmation militaire.

"J'ai demandé de réévaluer la Loi de programmation militaire", a rappelé le président de la République, afin de "reconsidérer la pertinence de nos organisations et structures, parfois de nos schémas de pensée", dans le contexte du retour de la guerre sur notre continent. En ce sens, Emmanuel Macron a chargé le chef d'État-major des Armées, ou encore le ministre des Armées, Sébastien Lecornu, de lui "faire des propositions très concrètes en la matière" avant la fin de l'année.

"Assurer notre capacité à faire face à un affrontement de haute intensité"

Ce travail donnera lieu à "une nouvelle planification" dont "nous avons besoin", a insisté le chef de l'État depuis l'Hôtel de Brienne. "Il nous faut réévaluer notre ambition, et pas pour faire moins", a-t-il poursuivi. "Notre ambition opérationnelle pour 2030 doit être revue pour mieux assurer notre capacité à faire face à la perspective du retour possible d'un affrontement de haute intensité."

Lire aussi

Ces travaux, réfléchis dans "l'intimité des équipes", au niveau du gouvernement, donneront lieu à une nouvelle "Loi de programmation discutée au Parlement début 2023". Cette loi devra "tracer une trajectoire jusqu'en 2030", une date "cohérente avec la profondeur de champ qu'il nous faut pour mener certains investissements et réorienter certaines actions", a encore fait valoir Emmanuel Macron.


Idèr Nabili

Tout
TF1 Info