Les retraites, le dossier explosif du second mandat d'Emmanuel Macron

La réforme des retraites, oui "mais pas comme elle était envisagée"

J.F
Publié le 15 décembre 2021 à 22h17, mis à jour le 15 décembre 2021 à 23h43
JT Perso

Source : TF1 Info

MESURES - Le président de la République estime que mener la réforme des retraites est "indispensable", mais qu’elle ne doit plus être faite comme elle était envisagée dans sa première mouture. "Il est maintenant clair qu'il faudra travailler plus longtemps", estime-t-il.

La réforme des retraites figurait dans les promesses de campagne d’Emmanuel Macron en 2017. Votée en première lecture à l’hiver 2020, elle aurait dû être menée à son terme si la crise sanitaire n’avait pas arrêté la vie du pays au printemps 2020. Alors que le gouvernement a souvent remis sur la table l’hypothèse de la relancer d’ici la fin du quinquennat, le chef de l’Etat l’enterre maintenant définitivement. 

J’essaye de garder de la vision pour projeter le pays à dix ans"

Emmanuel Macron sur TF1 et LCI

"Est ce que vous pensez que j'aurais dû, en pleine pandémie, relancer une réforme des retraites ? Est-ce que vous pensez que j'aurais dû, cet automne, relancer une réforme des retraites ?", se défend-il aujourd’hui. "Cette réforme, elle est indispensable", mais pas "au moment où le pays va avoir un débat démocratique à mener en vue des élections présidentielles"

La fera-t-il en priorité s’il est de nouveau élu Président ? "Ca m’incite à continuer à penser. J’agirai jusqu’au dernier quart d‘heure. Je n’ai jamais pensé qu’en 5 ans on pouvait tout faire", a-t-il déclaré. "J’essaye de garder de la vision pour projeter le pays à dix ans", explique Emmanuel Macron répétant qu'on ne transformait pas le pays en cinq ans. 

Lire aussi

"Il faudra travailler plus longtemps"

Toutefois, Emmanuel Macron confirme ce qu’il avait déjà dit : "Je ne pense pas qu'il faille exactement faire la même réforme que celle qui était envisagée. (…) Il est maintenant clair qu'il faudra travailler plus longtemps". Le report de l’âge de départ ne faisait pas partie de son projet en 2017, mais "la situation a changé", a-t-il estimé, expliquant qu’il faudrait l’adapter aux réalités des métiers et à leur pénibilité. Le Président souhaite aussi "repenser ce qu'est le travail des seniors"

Le chef de l’Etat est aussi revenu sur la suppression des 42 régimes spéciaux. "Est-ce qu'il en faut un seul, ce qui était mon projet initial ? je crois que c'est trop anxiogène, mais il nous faut aller vers un système simplifié où pour la fonction publique, pour les salariés et pour les indépendants" nous aurions trois grands régimes. Une réforme indispensable, selon lui, qui devra permettre de produire plus. 


J.F

Tout
TF1 Info