Élection présidentielle 2022

Présidentielle 2022, le récap' de la semaine : Hidalgo aux côtés de Hollande, Macron de la COP à l'ISS, les candidats LR tournés vers le débat

La rédaction de LCI
Publié le 7 novembre 2021 à 23h18, mis à jour le 8 novembre 2021 à 0h38
JT Perso

Source : JT 20h WE

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2022 - Le récap' de la semaine politique du 2 au 8 novembre 2021.

À 150 jours du scrutin, la campagne présidentielle continue de s'installer peu à peu. Retrouvez notre récap' de la semaine politique du 2 au 8 novembre 2021.

LES CANDIDATS LR PRÊTS POUR LE DÉBAT SUR LCI. Michel Barnier, Xavier Bertrand, Eric Ciotti, Philippe Juvin et Valérie Pécresse ont multiplié les déplacements et prises de parole à désormais moins d’un mois du congrès qui doit les départager. Les prétendants à l’investiture Les Républicains tiennent leur premier débat ce lundi 8 novembre à 20h45 sur LCI.

LA POLÉMIQUE ARNAUD MONTEBOURG. Invité du Grand Jury RTL-Le Figaro LCI dimanche 7 novembre, le candidat de "la remontada" a suscité un tollé à gauche en annonçant vouloir bloquer les transferts d’argent vers les pays refusant de rapatrier leurs ressortissants visés par une obligation de quitter le territoire. Accusé de reprendre des thèmes de l'extrême-droite, l’ex-ministre - crédité de 2,5 à 3,5% des voix dans notre sondage - a en outre assuré qu’il ne se retirerait pas de la course à l’Élysée : "Il y aura un bulletin Arnaud Montebourg en avril."

Lire aussi

ANNE HIDALGO SUR LES TERRES DE FRANÇOIS HOLLANDE. La candidate PS à la présidentielle était en déplacement en Corrèze samedi 6 novembre aux côtés de l’ancien chef de l’État. Un soutien "important" selon la maire de Paris, elle que n’avait pas manqué de tacler son hôte du jour, pointant les candidatures "lilliputiennes" de la gauche de l’échiquier politique. 

EMMANUEL MACRON DE LA COP26 À L’ISS. Le président de la République, toujours pas officiellement candidat, a sans doute voulu "prendre de la hauteur" cette semaine, passant du sommet pour le climat à Glasgow à un échange en visio avec Thomas Pesquet, l’astronaute français dont le départ de la station spatiale internationale a été retardé. Sans oublier les adieux à la France d'Angela Merkel, à Beaune, remerciant la chancelière allemande de lui avoir "tant appris". Ses opposants, eux, le pressent toujours de se déclarer au plus vite. 


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info