Élections législatives : le camp présidentiel perd sa majorité absolue, poussée historique du RN
En Direct

EN DIRECT - Législatives 2022 : lutter contre l'inflation, la "priorité" de Bruno Le Maire reconduit à Bercy

La rédaction de TF1info
Publié le 21 mai 2022 à 7h00, mis à jour le 22 mai 2022 à 7h56
JT Perso

"Dès demain nous allons nous atteler à la préparation du projet de loi sur le pouvoir d’achat", assure ce samedi Bruno Le Maire.
Le ministre de l'Économie et des Finances a été reconduit dans ses fonctions avec un portefeuille élargi.
Suivez les dernières informations.

Ce direct est désormais terminé. Retrouvez ici les dernières informations politiques pour la journée du dimanche 22 mai.

INSOLITE 


Leur parcours ne les destinait pas forcément à rejoindre le Palais Bourbon... et pourtant

UNE PREMIÈRE MINISTRE EN CAMPAGNE


Ils comptent sur son "inexpérience" pour la priver d'un succès aux législatives... Qui sont ses adversaires ? 

CAP SUR LA CROISSANCE ET LE PLEIN EMPLOI


Pour rétablir les finances publiques, l'exécutif français mise sur la croissance et l'objectif de plein emploi, un pari risqué au vu des dernières projections de l'Insee.


L'Institut national de la statistique s'attend ainsi à une croissance "modeste" de 0,25% du PIB au deuxième trimestre. Quant à la Banque de France, elle s'attend à une progression de 0,2% (après une croissance nulle au premier trimestre).

UN RETOUR A LA REGLE DES 3% DU PIB ?


Le président Emmanuel Macron s'est fixé l'objectif, ambitieux, de ramener d'ici 2027 le déficit public à 3% du PIB, le plafond théoriquement fixé par les règles européennes, en cours de renégociation. 


Covid oblige, la règle des 3% avait été mise entre parenthèses, par l'Union européenne.

UN BILAN, ET DES CHIFFRES


Fin 2021, le déficit public atteignait 6,5% du Produit intérieur. Quant à la dette, elle atteignait 112,9% du PIB. C'est l'une des raisons pour laquelle Bercy fait appel aux entreprises afin que les charges soient "réparties". 

"L'Etat ne peut pas tout faire tout seul", selon le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire.

GRANDS CHANTIERS : BERCY AU TRAVAIL


Selon Bercy, l'Etat s'apprête à débourser plusieurs milliards supplémentaires. Sont ainsi annoncés : l'augmentation générale des fonctionnaires,  la revalorisation des retraites et des minima sociaux, les chèques alimentaires ainsi qu'une baisse des cotisations des indépendants.

GUERRE EN UKRAINE : L'ETAT A DEBLOQUE 26 MILLIARS D'EUROS


Selon Bercy, afin de lutter contre l'inflation liée à la guerre en Ukraine, l'Etat a débloqué 26 milliards d'euros. 

INFLATION : BERCY DEMANDE AUX ENTREPRISES DE FAIRE UN GESTE


Pour relever le "défi" de l'inflation, "tout ne doit pas reposer sur l’Etat, il faut que la charge (des dépenses, NDLR) soit équitablement répartie", a souligné le ministre des Finances et de l'Economie Bruno Le Maire.


Un appel du pied lancé aux entreprises pour qu'elles aussi contribuent à stimuler le pouvoir d'achat, par exemple via la prime dite "Macron" (dont le président a promis de tripler le plafond), des hausses de salaires ou des "engagements de filière" (accords de branche).

BERCY : LES ACTEURS ECONOMIQUE FACE A BRUNO LE MAIRE


Alors que le taux d'inflation a approché les 5% sur un an en avril, Bruno Le Maire a annoncé, ce samedi 21 mai,  qu'il "recevrait dès lundi les acteurs économiques pour étudier avec eux comment ils peuvent aussi participer à la protection des Français contre la hausse des prix.".


Parmi les invités figureront les principales organisations patronales interprofessionnelles (Medef, CPME) et sectorielles (Fédération du commerce et de la distribution, Fédération française du bâtiment).

CALVADOS : ELISABETH BORNE EN CAMPAGNE


Ce samedi 21 mai, Elisabeth Borne rendait visite à un agriculteur et sa famille, dans une exploitation de vaches laitière du Calvados. Souhaitant acquérir la légitimité des urnes, la candidate aux législatives, sous l'étiquette LaRem a échangé sur les difficultés quotidiennes des habitants. 


Au programme des échanges : augmentation du prix des matières premières et vagues de sécheresse. 

Visite dans le Calvados : Élisabeth Borne à l'écoute des Français ?Source : JT 13h WE
JT Perso

"MOMENT DE BASCULE HISTORIQUE"


Au Quai d'Orsay, ce samedi 21 mai, Jean-Yves Le Drian a évoqué le péril de la guerre, en référence à la guerre en Ukraine qui constitue, selon lui, un "moment de bascule historique". Face à cet évènement sans précédent depuis le XXe siècle, une seule réponse possible, selon l'expert en Affaires étrangères :  "la diplomatie forte".

QUAI D'ORSAY : CATHERINE COLONNA SALUE LE BILAN DE JEAN-YVES LE DRIAN


"J'étais votre ambassadrice monsieur le Ministre, et je vous en remercie. Je veux vous dire, au nom de toute notre maison, notre reconnaissance et notre estime pour la façon dont vous avez dirigé ce ministère. Pour votre vision, pour la clarté de votre mission et de votre propos."

JEAN-YVES LE DRIAN AU QUAI D'ORSAY : UNE PAGE SE TOURNE


"La Bretagne, cette région qui m'a tant donné. Cette région que j'aime tant. Vive la République, et vive la Bretagne", s'est exclamé Jean-Yves Le Drian, en clôture de son discours de passation de pouvoir.


L'homme politique originaire de Lorient n'a pas été reconduit en tant que ministre des Affaires étrangères, après avoir été en charge de son portefeuille pendant dix ans.

LA "METHODE LE DRIAN"


Au quai d'Orsay, Jean-Yves Le Drian partage sa vision de la diplomatie. 

"J'ai pu constater l'importance de la diplomatie dans le monde où évolue les militaires [mais aussi] la prégnance des rapports de force dans le monde où évoluent les diplomates." Face à cela,  "une méthode", selon Jean-Yves Le Drian, "parler à tous, en toute circonstance mais toujours parler net". 


"C'était, si l'on veut, la méthode Le Drian", rend compte l'ancien ministre des Affaires étrangères. 

QUAI D'ORSAY : JEAN-YVES LE DRIAN, DIX ANS D'ENGAGEMENT


Jean-Yves Le Drian évoque des "décennies de responsabilités ministérielles" en remerciant les deux présidents de la République qu'il a servis - François Holland et Emmanuel Macron -, les six premiers ministres qu'il a servis.


 "J'ai aussi été dans l'équipe gouvernementale de madame Cresson, à qui je rends hommage", a-t-il déclaré. Il a aussi adressé des remerciements à Jean-Baptiste Lemoyne, Clément Beaune et Frank Riester. 

"SOUVERAINETE DE LA PUISSANCE EUROPENNE"


Au quai d'Orsay ce samedi 21 mai, lors de son discours de passation de pouvoir, Jean-Yves Le Drian rappelle que conjointement avec le Président de la République, il s'est employé à affirmer la souveraineté de la puissance européenne. 

QUAI D'ORSAY : L'HEURE DU BILAN


Guerre en Ukraine, pandémie, Brexit, accord de Paris sur le climat, attaques terroriste "djihadiste", violences... L'ancien ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian dresse le bilan des bouleversements auxquels la France a dû faire face depuis 2017.

PORTRAIT : QUI EST CATHERINE COLONNA, LA MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES ?


Catherine Colonna succède à Jean-Yves Le Drian en tant que ministre de l'Europe et des Affaires étrangères. 

L'ancienne ambassadrice France au Royaume-Uni hérite de ce portefeuille ministériel dans un contexte international marqué par la guerre en Ukraine.

La rédaction de TF1info dresse son portrait.

QUAI D'ORSAY : PASSATION DE POUVOIR IMMINENTE


Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des Affaires étrangères s'apprête à passer le flambeau à Catherine Colonna. 

L'ancien ministre avait été l'un des premiers socialistes a afficher publiquement son soutien à Emmanuel Macron, qui aspirait alors à la fonction de président de la République, en 2017.

L'ECOLOGIE, PILIER DU GOUVERNEMENT ?


Bruno Le Maire souligne qu'il mettra l'accent, en tant que ministre de l'Economie et des Finances, sur la transition écologique. 

Une ambition affichée par le gouvernement, notamment depuis la nomination d'Elisabeth Borne à Matignon. La nouvelle première ministre est en effet "Première ministre chargée de la planification écologique".

CAP SUR LE POUVOIR D'ACHAT


Reconduit vendredi 20 mai en tant que ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire annonce, ce samedi 21 mai, la préparation d'un projet de loi sur le pouvoir d'achat. 

PORTRAIT : QUI EST LA NOUVELLE MINISTRE DE LA SANTE ?


Brigitte Bourguignon succède à Olivier Véran au ministère de la Santé. Ce samedi 21 mai, lors de la passation de pouvoir entre les deux protagoniste, l'élue du Pas-de-Calais a dévoilé les priorités de son mandat.

La rédaction de TF1info dresse son portrait. 

LE SYSTEME DE SANTE FRAGILISE PAR LE COVID


Ce samedi 21 mai, la ministre de la Santé Brigitte Bourguignon a concédé qu'il faudrait repenser le système de santé, ce qui sera "sera une tâche difficile" étant donné que nous "sortons  d'une crise Covid qui a fatigué et éprouvé tous les professionnels", alors que  120 hôpitaux sont contraints de limiter leurs activités aux urgences.

SANTE : LES DESERTS MEDICAUX, PRIORITE DU MINISTERE


Brigitte Bourguignon veut faire de l'accès aux "soins pour tous" la priorité de son mandat. La ministre de la Santé qu'elle souhaitait "poursuivre [les] efforts pour la prévention, consolidation  et l'adaptation du système de soins en ville, à l'hôpital, avec l'enjeu particulier" de la "lutte contre les déserts médicaux".


 "C'est mon combat depuis des années sur le terrain, je viens d'un territoire rural", a rappelé Brigitte Bourguignon, ancienne travailleuse sociale et élue socialiste dans le Pas-de-Calais.

SANTE : BRIGITTE BOURGUIGNON SUCCEDE A OLIVIER VERAN 


Ce samedi 21 mai,  s'est déroulé, à Paris, la passation de pouvoir entre Olivier Véran et Brigitte Bourguignon. Cette dernière connaît bien les locaux : elle était ministre déléguée à l'Autonomie des personnes âgées depuis juillet 2020.


 Son ancienne ministre de tutelle a rendu hommage à son prédécesseur et aux "gros chantiers" entrepris en deux ans malgré la gestion "éprouvante" de la pandémie.

Olivier Véran prend désormais la tête des relations avec le Parlement.

EDUCATION, ECONOMIE... MARINE LE PEN S'ATTAQUE AU GOUVERNEMENT


Le nouveau gouvernement ne trouve guère grâce aux yeux de Marine Le Pen. La cheffe de file du Rassemblement national s'est notamment exprimée au sujet de la nomination de Pap Ndiaye ainsi que sur les nouveaux chevaux de bataille du ministre de l'Economie, Bruno le Maire.


Au sujet de Pap Ndiaye, Marine Le Pen a fustigé un "choix de la provocation" en nommant quelqu'un "qui défend une idéologie racialiste, indigéniste, wokiste."


Sur le volet économique, Marine Le Pen ne se montre pas plus optimiste. "Pour l'instant, le pouvoir d'achat n'a pas été la priorité du gouvernement qui depuis un mois n'a strictement rien fait alors que les Français n'arrivent plus à boucler les fins de mois."

Nomination de Pap Ndiaye : pour Marine Le Pen, "Emmanuel Macron a fait le choix de la provocation"Source : TF1 Info
JT Perso

LE POUVOIR D'ACHAT, PRIORITE DE BRUNO LE MAIRE


Lors de la passation de pouvoirs à Bercy entre Olivier Dussopt et Gabriel Attal, Bruno Le Maire, reconduit en tant que ministre de l'Economie et des Finances, a annoncé ses priorités. Parmi celles-ci : le pouvoir d'achat et la lutte contre l'inflation.


La "priorité" du nouveau gouvernement sera la "protection des Français contre l'inflation", proche de 5% sur un an en avril, assure le numéro 2 de l'exécutif.


"Dès demain nous allons donc nous atteler (...) à la préparation du projet de loi sur le pouvoir d’achat. Je recevrai dès lundi les acteurs économiques pour étudier avec eux comment ils peuvent aussi participer à la protection des Français contre la hausse des prix."


La veille, à l'annonce de la composition du gouvernement, Bruno Le Maire avait également ébauché les autres dossiers chauds de son mandat.

BORNE DANS LE CALVADOS


La Première ministre, avec sa casquette de candidate dans la 6e circonscription du Calvados, visite une exploitation agricole laitière et de vache à Valdallière. Elle doit également se déplacer à Villers-Bocage. 

DAMIEN ABAD ENTRE AU GOUVERNEMENT


Damien Abad, récupère le nouveau portefeuille de l'Autonomie, des Solidarités et des personnes handicapées. Dans son discours, Damien Abad, ex n°1 de LR au Parlement, a estimé qu'il fallait "faire [du handicap] une force, (...) de ne pas se mettre d'auto-barrières, il y en a assez dans la vie", en restant discret par rapport au handicap dont il est lui-même atteint. 


"Tu reviens aux valeurs premières qui ont jalonné ton parcours politique : le sens de l'Europe, la modération politique et la jeunesse", lui a dit Olivier Véran quant à lui nommé ministre des Relations avec le Parlement.

Nouveau gouvernement : passation de pouvoir à Damien AbadSource : TF1 Info
JT Perso

PASSATION DE POUVOIR A BERCY 


À Bercy, Bruno Le Maire tient une conférence de presse en tant que ministre de l'Economie et des Finances, reconduit. Cet ancien membre du parti Les Républicains avait été l'un des premiers hommes de politique de droite à soutenir puis à rejoindre Emmanuel Macron, au sein de l'exécutif.


Si Bruno Le Maire garde son portefeuille, les ministres délégués, quant à eux, changent. Agnès Pannier-Runacher et Cédric O, quittent ainsi ce ministère.


Gabriel Attal - ex-porte-parole du gouvernement - rejoint Bruno Le Maire, en tant que ministre chargé des Comptes publics.

SUR LE DEPART


Marlène Schiappa, Jean-Yves Le Drian, Julien Denormandie... S'ils sont gage de renouveau, les remaniements sont aussi synonymes de départs. 


La rédaction de TF1info fait le point sur ces ministres dont les mandats n'ont pas été reconduits. 

ELISABETH BORNE, DU MINISTERE DU TRAVAIL... A MATIGNON


Elisabeth Borne est en déplacement ce samedi 21 mai. Elle sera, tout au long de ce week-end, dans le Calvados.


(Re)découvrez le portrait de l'ancienne ministre du Travail, promue Première ministre, et première femme à Matignon, depuis Edith Cresson.

COULISSES DES NOMINATIONS


Les arbitrages ont eu lieu jusqu'à la dernière minute vendredi. Un moment toujours compliqué pour les équipes ministérielles. TF1 a suivi Agnès Pannier-Runacher et Damien Abad pendant cette journée particulière.

Politique
Gouvernement Borne : dans les coulisses des nominations

Gouvernement Borne : dans les coulisses des nominations

26 MINISTRES


Le gouvernement d'Élisabeth Borne a été dévoilé hier. 26 ministres ont été désignés, dont la moitié ne faisait pas partie du précédent exécutif. Tour d'horizon des nouveaux ministres et secrétaires d'État.

FRANCIS LALANNE CANDIDAT EN CHARENTE


Le chanteur  a déposé sa candidature pour les élections législatives de dans la 3e circonscription de la Charente. Selon La Charente Libre, l'artiste de 63 ans, connu pour son engagement auprès des Gilets jaunes et au sein de la sphère antivax, se présente sous l'étiquette d'un mouvement appelé "France Libre" et son affiche de campagne porte les mentions "animaliste, humaniste, écologiste, souverainiste". 

INTERVIEW D'ELISABETH BORNE


Elisabeth Borne était l'invitée exceptionnelle de 20H de TF1,  hier au soir de l'annonce du nouveau gouvernement. La Première ministre a défendu "un gouvernement paritaire" et promis de mener des réformes "dans le dialogue, au plus près de ce que vivent les Français".

Élisabeth Borne : la Première ministre au 20H de TF1Source : JT 20h WE
JT Perso

LA SURPRISE PAP NDIAYE


Un mois après la réélection d'Emmanuel Macron, et à trois semaines des législatives, la France s'est dotée d'un nouveau gouvernement qui oscille entre renouvellement et recyclage. Comprenant quatorze hommes et quatorze femmes, "c'est un gouvernement paritaire, équilibré entre certains qui étaient déjà ministres ces dernières années et puis des nouvelles figures" avec "des personnalités qui viennent de la gauche, du centre, de la droite", a assuré Elisabeth Borne sur le plateau du 20H de TF1


Parmi les surprises : l'attribution du portefeuille de ministre des Affaires étrangères à la diplomate Catherine Colonna ou encore l'arrivée à la Culture de Rima Abdul Malak, jusque-là conseillère d'Emmanuel Macron. Mais le centre d'attraction est l'arrivée au ministère de l'Éducation de Pap Ndiaye, âgé de 56 ans, qui dirigeait jusqu'à présent le musée de l'Histoire de l'immigration. Cet intellectuel, spécialiste d'histoire sociale des Etats-Unis et des minorités, aura la charge de succéder à Jean-Michel Blanquer à la tête d'un ministère à vif, traversé par des tensions sociales. 

Bonjour et bienvenue dans ce live consacré au nouveau gouvernement autour d'Elisabeth Borne et aux prochaines élections législatives. 

Élisabeth Borne en campagne. Alors que la composition du nouveau gouvernement a été annoncée vendredi, la Première ministre se rend ce samedi dans la 6e circonscription du Calvados, où elle se présente aux élections législatives. Un scrutin dont le dépôt des candidatures a été clôturé vendredi à 18h dans les 577 circonscriptions de France, donnant le coup d'envoi à la course à l'Assemblée nationale dont la majorité sortante est donnée favorite.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info