Mélenchon annonce qu'il ne se représente pas à Marseille, Manuel Bompard investi.

Sur le perron ensoleillé de l'Élysée, les ministres étaient tout sourire en quittant le Conseil des ministres, probablement le dernier pour un certain nombre d'entre eux, avant de se retrouver jeudi soir pour un dernier dîner en commun à Matignon.

Qui reste dans le gouvernement ? Qui en sort ? À l'exception de ceux ayant annoncé leur départ, les ministres interrogés n'ont rien dit publiquement. "On ne sait pas", a reconnu l'un d'eux.

Au cours d'un Conseil des ministres relativement court - moins d'une heure et demie -, Emmanuel Macron "a remercié chacune et chacun pour le travail qui a été fait (...) Il a dit avec solennité et affection qu'il avait été très fier d'être autour de cette table avec Jean Castex et son gouvernement ces deux dernières années", a rapporté le porte-parole Gabriel Attal.

Ce live est à présent terminé. 

JEAN-LUC MÉLENCHON NE SERA PAS CANDIDAT AUX LÉGISLATIVES


Le leader de la France insoumise a confirmé qu'il ne serait pas candidat aux législatives et a désigné Manuel Bompard pour reprendre la circonscription qu'il occupait. "C'est une des figures les plus éminentes de la nouvelle génération", a salué Jean-Luc Mélenchon alors que celui-ci était à ses côtés. "Je vous le confie, il faut l'élire", a-t-il encore encouragé.


Le politicien a fini sa prise de parole en assurant que la Nupes avait toutes ces chances pour remporter les législatives. "On va gagner et je serai Premier ministre", a-t-il promis.

"OUI, LE TROISIÈME TOUR, ÇA EXISTE"


Jean-Luc Mélenchon lance la campagne législative de la Nupes devant le siège des Insoumis à Marseille, où il a été élu député en 2017. Répondant à Emmanuel Macron qui avait attaqué l'alliance de gauche durant un discours aux candidats investis par "Ensemble !", Jean-Luc Mélenchon a rappelé la possibilité de le nommer Premier ministre en cas de majorité Nupes et les positions de l'alliance concernant l'Europe. "Oui, le troisième tour, ça existe", a-t-il lancé à la dizaine de personnes réunie pour écouter sa prise de parole. 

ZEMMOUR CANDIDAT


Le candidat et fondateur de Reconquête se lance dans la bataille. Ce jeudi, depuis Cogolin, une commune située dans la 4e circonscription du Var, Eric Zemmour explique avoir décidé de se présenter car il ne se "voyai[t] pas mener le combat de l’arrière…"

ELIMAS CONFIRME QU'ELLE SERA CANDIDATE


L'ancienne secrétaire d'Etat Nathalie Elimas, qui avait quitté son poste de secrétaire d'État chargée de l'Éducation prioritaire en mars après avoir été visée par une enquête pour harcèlement moral, n'avait pas été investie par la majorité pour les élections législatives. Ce jeudi, la députée sortante de la 6e circonscription du Val d'Oise confirme qu'elle sera candidate à sa succession. "Les instances parisiennes ne m’ont, sur la base de commérages et d’accusations infondées pas accordé leur investiture. Je saurai m’en passer", écrit-elle dans un communiqué.

FALCO APPELLE LES VAROIS À NE PAS VOTER POUR ZEMMOUR


Le maire LR de Toulon Hubert Falco a réagi sur Twitter à la candidature d'Eric Zemmour dans la 4e circonscription du Var. "Face aux extrêmes le choix pour les Varoises et les Varois est aujourd’hui plus que jamais clair, donnons au président de la République Emmanuel Macron une majorité solide afin de lui permette de gouverner notre France !", écrit-il.

ERIC ZEMMOUR SERA CANDIDAT DANS LE VAR


Il hésitait : Eric Zemmour a indiqué qu'il serait candidat aux élections législatives dans la 4e circonscription du Var, incluant la commune de Saint-Tropez. Il devrait prendre la parole ce jeudi à 18 heures sur une plage privée de Cogolin pour lancer sa campagne. 

JULIEN AUBERT INTÉRESSÉ PAR LA PRÉSIDENCE DES RÉPUBLICAINS


Le député du Vaucluse Julien Aubert s'est dit "intéressé" par la présidence des Républicains ce jeudi, alors que Christian Jacob quittera son poste après les élections législatives. "Pour ma génération, il y a une ardente obligation de prendre part à la reconstruction de la droite", a déclaré celui qui brigue un second mandat de député dans une interview au Figaro.


Ambitionnant de recréer un RPR qui serait "adapté aux problématiques actuelles", il affirme que "pour recréer une sensibilité patriotique" il faut "ouvrir" le parti "à tous les Français fragilisés par une perte de pouvoir d’achat et une France désindustrialisée, à tendre la main à des gens qui ont appartenu à (sa) famille, tel Nicolas Dupont-Aignan, voire même jusqu’aux républicains de l’autre rive inquiets face à l’islamo-gauchisme".

SONDAGE LÉGISLATIVES


Quel serait le score des différentes formations politiques au premier tour des élections législatives si le scrutin avait lieu ce dimanche ? (Re)découvrez les résultats de notre sondage Ifop-Fiducial pour LCI.

J-31 AVANT LE PREMIER TOUR DES LÉGISLATIVES


Bonjour à toutes et à tous, bienvenue dans ce nouveau direct dédiés aux informations de la campagne électorale en vue des élections législatives prévues les 12 et 19 juin prochain.

Avant d'annoncer ses choix, Emmanuel Macron devrait continuer à réfléchir et consulter, au moins jusqu'à vendredi, dernier jour officiel du premier quinquennat.

Selon un conseiller de l'exécutif, une dizaine de dossiers sont déjà partis à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) pour vérification. "Ils ratissent large", souligne un autre conseiller qui prévoit "beaucoup de renouvellement" et un "gouvernement resserré jusqu'aux législatives" dans lequel des ministres comme Florence Parly (Défense) et Jean-Yves Le Drian (Affaires étrangères) "pourraient rester un peu" sur fond de guerre en Ukraine.

Emmanuel Macron a lâché lundi savoir qui serait son prochain Premier ministre, tout en refusant de dévoiler son nom. Les supputations n'ont cessé de grossir depuis qu'il en a dressé le portrait robot en indiquant que l'hôte de Matignon devait avoir une fibre à la fois "sociale, environnementale et productive".


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info