La présidence Macron

"Nous devons construire l'Etat providence du XXIe siècle" : revivez le discours de Macron au Congrès

Publié le 9 juillet 2018 à 16h33, mis à jour le 9 juillet 2018 à 17h12
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

DISCOURS - Comme l'an passé à la même époque, le président de la République s'est exprimé ce lundi après-midi devant le Parlement, réuni en Congrès à Versailles. Lors d'un discours long d'environ 90 minutes, il a notamment annoncé un plan d'économies des dépenses publiques.

MACRON CONCLUE


"Notre seule idéologie, c'est la grandeur de la France. (...) C'est en somme un patriotisme nouveau que nous sommes en train de construire."

REAX MACRON 18 "idéologie / patriotisme nouveau"Source : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

MIGRANTS


Emmanuel Macron refuse que l'Europe "déporte" dans des "camps" les étrangers dont elle ne voudrait pas.

VIDÉO - Emmanuel Macron refuse les "déportations" de migrants dans des "camps" en Europe ou ailleursSource : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

ISLAM


"La liberté individuelle, la liberté de penser, la liberté de critiquer, l'égalité des femmes et des hommes, le respect des choix individuels tant qu'ils n'attentent pas aux droits des citoyens, sont des principes intangibles"

REAX MACRON islamSource : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

STANDING OVATION


Emmanuel Macron a rendu hommage aux forces de l'ordre, applaudies par l’hémicycle. 

REAX MACRON hommage forces sécurité standing ovationSource : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

RETRAITES


"Faire croire que nous voudrions supprimer les pensions de réversion est une rumeur malsaine (...) Rien ne changera pour les retraites d'aujourd’hui"

REAX MACRON rien ne changera pour les retraités !Source : Sujet JT LCI

BUDGET


Emmanuel Macron annonce un plan de réduction de la dépense publique "dans quelques semaines"

Congrès : Macron annonce un plan de baisse des dépenses publiquesSource : Sujet JT LCI

"JE RESTERAI POUR VOUS RÉPONDRE"


C'est la première annonce d'Emmanuel Macron : il veut pouvoir écouter et répondre aux parlementaires lors du prochain Congrès ce qui, jusqu'alors, n'est pas autorisé par la Constitution.

REAX MACRON congrès je resterai pour vous répondreSource : Sujet JT LCI

TACLE


Pour expliquer et justifier sa politique économique, Emmanuel Macron a fortement critiqué la taxe à 75% sur les hauts revenus mise en place par François Hollande.

VIDÉO - Macron tacle Hollande sur la taxe à 75%Source : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

REPLAY


"Le président ne peut pas tout" : revoyez la séquence forte du début du discours d'Emmanuel Macron

Macron devant le Congrès : "Un Président ne peut pas tout"Source : Sujet JT LCI

"VICTOIRE"


Pour Jean-Luc Mélenchon, la volonté d'Emmanuel Macron de débattre avec les parlementaires réunis en Congrès (qui nécessite une réforme constitutionnelle) est une "victoire". 

CRITIQUES


Présent au Congrès, le député des Républicains Daniel Fasquelle exprime une première critique :

SELFIE


La secrétaire d'État à l'égalité femmes-hommes Marlène Schiappa a publié un selfie avec les membres du gouvernement présents au Congrès.

VILLANI ABSENT


Au moment où le Président commence son discours, le député LaREM et mathématicien Cédric Villani explique son absence au Congrès.

ARRIVÉE


Les parlementaires arrivent à Versailles petit à petit avec les bus mis à leur disposition.  Pour rappel, le discours du chef de l'Etat est programmé à 15h.

ORGANISATION

"J'adresserai la facture à la CGT Enedis", menace le député LREM Florian Bachelier, qui a fait état de menaces venant du syndicat de couper l'électricité lors du Congrès. Où l'on apprend ainsi, grâce à cet élu, que l'organisation du Congrès serait dotée de plusieurs groupes électrogènes pour parer à toute tentative de coupure de courant.

"JE SÈCHE"

"Je ne serai pas présent au Congrès, étant retenu par des activités hostiles à votre gouvernement", a écrit Jean-Luc Mélenchon à Emmanuel Macron pour s'expliquer de son absence, cet après-midi.

BOYCOTT

Marine Le Pen faisait référence à la position décidée par le groupe des députés insoumis, qui protestent, comme l'année dernière, devant l'exercice.

Politique
VIDÉO - Macron devant le Congrès : qui ira, qui n'ira pas

VIDÉO - Macron devant le Congrès : qui ira, qui n'ira pas

MARINE LE PEN

Principalement intéressée par la situation de son parti, impacté par une mise sous séquestre de deux millions d'euros d'aides publiques qui lui étaient destinées, Marine Le Pen sera tout de même présente au Congrès. "J'irai, je crois en la démocratie et pas seulement quand j'y ai un intérêt. Nous sommes un parti d'opposition, un parti de gouvernement, pas comme la France insoumise qui fait le buzz en n'y allant pas. Moi ça m'intéresse d'écouter ce que le président de la République a à dire pour défendre sa politique qui s'attaque aux plus faibles."

BRICE HORTEFEUX


L'ancien ministre de l'Immigration et eurodéputé LR, invité de la matinale LCI ce lundi 9 juillet, ira bien au Congrès de Versailles. Mais il a déjà un point de vue bien arrêté sur cette journée : "Je n'en attends rien, je n'en serai pas déçu. Je sais encore ce que ça va être, une avalanche de mots, de principes, d'intentions..."

Brice Hortefeux à propos du CongrèsSource : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

Bonjour et bienvenue sur LCI pour suivre le discours au Congrès du président Macron, cet après-midi à Versailles, et ce dès 15h. Déclarations, annonces, commentaires... nous vous le faisons vivre avant, pendant et après.

C'est dans un climat politique compliqué qu'Emmanuel Macron s'est déplacé à Versailles ce lundi après-midi pour s'exprimer devant le Congrès, qui réunit les deux assemblées parlementaires de notre pays, l'Assemblée nationale et le Sénat.  

Le chef de l'Etat a notamment assuré lors de son discours, qui a duré environ 1h30, qu'il n'aimait "ni les castes, ni les rentes, ni les privilèges", assurant vouloir défendre par sa politique "les entreprises" et "non pas les riches".   "Une politique pour les entreprises, ce n'est pas une politique pour les riches. C'est une politique pour toute la nation, une politique pour l'emploi, une politique pour les services publics", a déclaré M. Macron.  "Il est mensonger de vouloir défendre les salariés si l'on ne défend pas les entreprises", a ajouté le chef de l'Etat, justifiant les réformes fiscales mises en place depuis un an par la nécessité de renforcer la compétitivité de 

la France.

Lire aussi

Concernant les actions à venir qui n'avaient été pas dévoilées auparavant, une annonce retiendra l'attention : un plan de "baisse des  dépenses publiques" qui sera présenté prochainement par Edouard Philippe.  "Il ne saurait y avoir de baisse de la fiscalité ou de développement de  l'investissement sans un ralentissement de la hausse continue de nos dépenses", a affirmé le chef de l'Etat , ajoutant que "tout le monde souhaite la baisse des impôts (...) mais nul ne veut jamais les assumer 

lorsqu'elles sont décidées".


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info