EN IMAGES - Les Républicains : les candidats à la primaire 2016

Publié le 20 juin 2016 à 15h30
EN IMAGES - Les Républicains : les candidats à la primaire 2016

Le 15 janvier  1981, François Fillon est candidat RPR aux éléctions législatives dans la quatrième circonscription de la Sarthe. Il a 26 ans.
Le 15 janvier 1981, François Fillon est candidat RPR aux éléctions législatives dans la quatrième circonscription de la Sarthe. Il a 26 ans. - AFP/ JEAN-PIERRE MULLER

Et si l'ex numéro 2 de Les Républicains s'invitait dans la compétition ? Après son départ de la direction pour cause de divergence de lignes, l'hypothèse n'est pas à écarter.
Et si l'ex numéro 2 de Les Républicains s'invitait dans la compétition ? Après son départ de la direction pour cause de divergence de lignes, l'hypothèse n'est pas à écarter. - AFP

Christian Estrosi mettait beaucoup de "si" à sa candidature à la primaire de "Les Républicains". Un nouveau "si" s'est ajouté, avec sa victoire en Paca face à Marion Maréchal Le Pen, aux régionales, le 13 décembre.
Christian Estrosi mettait beaucoup de "si" à sa candidature à la primaire de "Les Républicains". Un nouveau "si" s'est ajouté, avec sa victoire en Paca face à Marion Maréchal Le Pen, aux régionales, le 13 décembre. - AFP

"J'irai  jusqu'au bout, quoi qu'il arrive et quels que soient les candidats en  face", a déclaré Bruno Le Maire à metronews.
"J'irai jusqu'au bout, quoi qu'il arrive et quels que soient les candidats en face", a déclaré Bruno Le Maire à metronews. - Benjamin Girette

Xavier Bertrand pensait, jusqu'à sa victoire aux régionales face à Marine Le Pen, être "le mieux placé" pour représenter la droite en 2017. La donne a changé, visiblement.
Xavier Bertrand pensait, jusqu'à sa victoire aux régionales face à Marine Le Pen, être "le mieux placé" pour représenter la droite en 2017. La donne a changé, visiblement. - AFP

Tout est dans la légende.
Tout est dans la légende. - Instagram nadinemorano

Frédéric Lefebvre, qui assure porter un projet "différent", notamment avec sa proposition d'allocation universelle, s'est officiellement lancé dans la course le 21 janvier.
Frédéric Lefebvre, qui assure porter un projet "différent", notamment avec sa proposition d'allocation universelle, s'est officiellement lancé dans la course le 21 janvier. - AFP

Le président du Parti chrétien-démocrate (PCD), Jean-Frédéric Poisson, sera candidat  au nom du PCD, fondé par Christine Boutin. Le député des Yvelines fut très actif contre le projet de loi ouvrant le mariage aux couples de même sexe.
Le président du Parti chrétien-démocrate (PCD), Jean-Frédéric Poisson, sera candidat  au nom du PCD, fondé par Christine Boutin. Le député des Yvelines fut très actif contre le projet de loi ouvrant le mariage aux couples de même sexe. - AFP

Hervé Mariton, troisième homme de la course à la tête de l'UMP à l'automne 2014, veut proposer une candidature "libérale". Il est par ailleurs conservateur au plan sociétal, ayant lutté comme Jean-Frédéric Poisson contre le mariage pour tous.
Hervé Mariton, troisième homme de la course à la tête de l'UMP à l'automne 2014, veut proposer une candidature "libérale". Il est par ailleurs conservateur au plan sociétal, ayant lutté comme Jean-Frédéric Poisson contre le mariage pour tous. - AFP

Le trentenaire Geoffroy Didier, vice-président LR de la région Ile-de-France, a annoncé le 30 mars qu'il rejoignait la course. Ce proche de Brice Hortefeux dit vouloir "proposer une manière neuve d’être et de faire, un retour aux sources de l’engagement
Le trentenaire Geoffroy Didier, vice-président LR de la région Ile-de-France, a annoncé le 30 mars qu'il rejoignait la course. Ce proche de Brice Hortefeux dit vouloir "proposer une manière neuve d’être et de faire, un retour aux sources de l’engagement - AFP

Jacques Myard, le député-maire de Maisons-Laffitte, est sur les rangs au nom de la "souveraineté" de la France.
Jacques Myard, le député-maire de Maisons-Laffitte, est sur les rangs au nom de la "souveraineté" de la France. - KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Henri Guaino a prévenu que s'il ne rassemblait pas les parrainages nécessaires, il se présenterait directement à l'élection présidentielle. 
Henri Guaino a prévenu que s'il ne rassemblait pas les parrainages nécessaires, il se présenterait directement à l'élection présidentielle.  - AFP

Michèle Alliot-Marie a annoncé sa candidature le 20 juin 2016. Mais pour défendre les couleurs du gaullisme, elle souhaite... contourner les primaires. 
Michèle Alliot-Marie a annoncé sa candidature le 20 juin 2016. Mais pour défendre les couleurs du gaullisme, elle souhaite... contourner les primaires.  - YASSER AL-ZAYYAT / AFP

La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info