Polémique Oudéa-Castera : la ministre va visiter l'ancienne école publique de son fils

par T.G.
Publié le 15 janvier 2024 à 22h34, mis à jour le 18 janvier 2024 à 17h47

Source : TF1 Info

Promue la semaine dernière à l'Éducation, Amélie Oudéa-Castera a aussitôt dû se justifier de l'inscription de ses fils dans une prestigieuse école privée parisienne.
La faute à "des paquets d'heures pas sérieusement remplacées" dans l'école Littré, où l'un d'eux était scolarisé.
Cette école va recevoir, mardi, la visite de la ministre.

Éteindre la polémique. C'est ce que va tenter de faire, mardi 26 janvier, Amélie Oudéa-Castéra. Au centre d'une polémique au sujet de la scolarisation de ses enfants, la nouvelle ministre de l'Éducation doit se rendre dans l'école publique que son fils avait quitté pour rejoindre le privé.

Contacté par LCI, l'entourage de la ministre précise que cette dernière visitera l'école maternelle Littré, dans le sixième arrondissement de Paris.

Les "regrets" de la ministre

À peine arrivée rue de Grenelle, la ministre est obligée de se justifier sur l'inscription de ses trois fils à l'école Stanislas, prestigieux établissement privé des beaux quartiers de la capitale. Choix motivé par "des paquets d'heures pas sérieusement remplacées" dans le public, a-t-elle expliqué vendredi. Des propos vécus comme une provocation par les syndicats, au point qu'Amélie Oudéa-Castéra a aussitôt battu sa coulpe, disant "regretter" d'avoir "pu blesser certains enseignants".

Des "regrets" inaudibles ? Dimanche soir, le journal Libération a mis à mal la défense de la ministre, contredite par une ex-enseignante. Celle-ci a démenti l'absence de professeurs invoquée par Amélie Oudéa-Castéra pour avoir mis son fils ainé dans le privé après quelques mois en petite section de maternelle dans une école du VI e arrondissement de Paris. Cette enseignante - aujourd'hui à la retraite - a indiqué que les parents voulaient que leur fils saute une classe, un souhait auquel cette école maternelle publique, du nom de Littré, s'était opposée.


T.G.

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info