Renaud Muselier était l'invité de Julien Arnaud, dans les Matins de LCI.
Face au Covid, le président du Conseil régional de la "Région Sud"en appelle à la responsabilité individuelle.
Ce médecin de profession préfère la "pédagogie" à l'obligation du port du masque, ou de la vaccination.

"On a entendu tellement de bêtises, de soi-disant scientifiques la dernière fois, que là si on a un peu plus de modération, c'est pas mal". Invité à réagir à l'avis émis par le Covars, successeur du Conseil scientifique, Renaud Muselier a estimé, mardi 20 décembre sur LCI, que cette nouvelle instance avait raison de s'en remettre à la responsabilité des Français.

Le Covars (Comité de veille et d'anticipation des risques sanitaires), refuse en effet de trancher pour ou contre l'obligation du port du masque dans les lieux clos (dont les transports), dans l'avis qu'il vient de remettre au ministère de la Santé. "Moi, j'aime bien ça", sourit Renaud Muselier à l'évocation du principe de responsabilité.

Les Français "ne sont ni des veaux, ni des moutons"

"Ce que je préconise, c'est de mettre le masque dans les transports", a précisé ce médecin de profession, constatant que le Covid affectait moins violemment ceux qui en sont atteints, et qu'ils vont "beaucoup moins en réanimation qu'avant". "Il faut inviter à porter le masque, il faut inviter à se vacciner". "Ça nécessite plus de pédagogie", admet le président Renaissance de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, "et moi, j'aime bien la responsabilité personnelle, on est dans un pays libre".

"Rappelez-vous qu'on nous a expliqué qu'il ne fallait pas porter le masque parce qu'on était trop bêtes", a souligné Muselier, appelant à une "pédagogie positive" : "Nos amis français (...), ce ne sont ni des moutons, ni des veaux, quand on leur impose quelque chose qui ne correspond pas au bon sens, ils n'y vont pas".

Transfuge du parti Les Républicains, désormais passé dans le camp présidentiel, Renaud Muselier assume sa conversion, et estime que "l'électorat de droite, aujourd'hui, il est plutôt chez Macron". Adversaire politique de longue date d'Eric Ciotti, le patron de la "Région Sud" élude l'élection de celui-ci à la tête du parti de droite, jugeant que "le vrai patron, c'est Gérard Larcher", le président du Sénat.

L'intégralité de l'interview de Renaud Muselier par Julien Arnaud est à retrouver dans la vidéo en tête de cet article


TF1info | Recueilli par Julien Arnaud

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info