Financement illégal de campagne : Manuel Valls condamné à payer 277.000 euros à Barcelone

F.R
Publié le 27 novembre 2022 à 17h20
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

L'ancien Premier ministre français va devoir verser 277.000 euros pour avoir irrégulièrement financé sa campagne municipale de 2019.
Selon la loi espagnole, il est interdit d'accepter les financements de tiers.
Plusieurs hommes d'affaires et membres de la haute bourgeoisie catalane de Barcelone et de Madrid ont participé à ce financement.

En 2019, l'ex-Premier ministre Manuel Valls avait tenté de briguer la mairie de Barcelone. Il avait, à l'époque, essuyé un important revers avec seulement 13,2% des voix. Après avoir occupé un poste de conseiller dans l'opposition, il a décidé de retourner en France. Mais ce n'est pas pour autant la fin de cet épisode barcelonais : la justice espagnole vient de le condamner pour des irrégularités dans le financement de sa campagne municipale.

Selon les médias espagnols, dont le média catalan Nació Digital, l'ancien locataire de Matignon va devoir verser 277.000 euros. Le Tribunal des Comptes espagnol, équivalent de la Cour des comptes française, s'est penchée sur ses comptes de campagnes, dès 2021, et y a constaté deux irrégularités.

Dépassement du plafond de dépenses et financement illégal

Le candidat à la mairie a dépassé le plafond de campagne de 71%, soit 126.819 euros en trop. Et, fait plus grave pour la justice, la provenance des fonds interroge. Selon nos confrères catalans, Manuel Valls a reçu des financements de tiers, dont des hommes d'affaires et des membres de la haute bourgeoisie madrilène et barcelonaise, par le biais d'une association. Or, ces pratiques sont strictement interdites par la loi espagnole.

Pour la Cour des comptes espagnole, l'infraction est "très grave". La sanction est donc tombée ce samedi 26 novembre : l'ex-socialiste devra payer 251.698 euros pour financement illégal de campagne, plus 25.000 euros de pénalités pour dépassement du plafond sur ses frais publicitaires. Soit une somme totale de 276.698 euros à débourser.

Lire aussi

Manuel Valls n'est pas le seul à avoir été sanctionné par la justice espagnole : d'autres partis ont écopé de sanctions de l’ordre de 50.000 euros. Plusieurs d'entre eux ont fait appel, mais pas (encore) Manuel Valls.


F.R

Tout
TF1 Info