"Et pourquoi pas chez Carla Bruni ?" : les Bulgares fâchés après la proposition de Sarkozy pour les migrants

Thomas Guien
Publié le 8 septembre 2015 à 12h00
"Et pourquoi pas chez Carla Bruni ?" : les Bulgares fâchés après la proposition de Sarkozy pour les migrants

CRISE MIGRATOIRE - L'ancien chef de l'Etat s'est prononcé samedi en faveur de la création de "centre de rétention" pour les migrants, en Bulgarie ou en Serbie. Une mesure qui passe mal auprès des intéressés...

Le discours de Nicolas Sarkozy à La Baule fait grincer des dents jusqu’en Serbie et en Bulgarie. L’ancien chef de l’Etat, qui s'est prononcé samedi pour des "centres de rétention" pour les migrants dans ces deux pays, s’est attiré une volée de bois vert sur les réseaux sociaux. Pêle-mêle, les internautes lui reprochent en effet son mépris pour l’Europe de l’Est, ou sa responsabilité dans le bourbier libyen.

Selon le patron des Républicains, "le statut de réfugié politique doit être refusé ou accordé avant que la mer Méditerranée ne soit traversée" car "après c'est trop tard !". Il a donc préconisé des "centres de rétention dans les pays d'Afrique du Nord qui le voudraient, ou en Serbie et en Bulgarie, des pays qui ne sont pas dans Schengen".

A LIRE AUSSI >> Les maires qui ne veulent accueillir que des chrétiens font polémique

"Utiliser les Mistral pour acheminer les migrants"

Des pays hors Schengen certes, mais non responsables de la crise actuelle, pointent depuis de nombreux internautes en Bulgarie. Repérés par Le Courrier International , leurs commentaires s’en prennent à sa proposition : “Il a un problème avec la géographie. La Bulgarie est un pays de l’Union européenne, comme la France. Mais à la différence de la France, nous n’avons pas de passé colonial. Plutôt que de donner des leçons de morale, que les Français l’assument !". "Lui-même étant descendant d’immigrés, je me demande comment Sarko se sentirait dans un tel endroit”, s’emporte un autre.

Du côté du quotidien Dnevnik , les lecteurs y vont même de leurs propositions. Notamment celle qui consisterait à installer un camp à Marseille ou en Corse : “Un climat doux et tempéré, une population particulièrement accueillante et amicale. La France dispose de deux Mistral en rade – on pourrait les utiliser pour y acheminer les migrants en toute sécurité”. "Et pourquoi pas chez Carla Bruni ?", ironise un internaute.

A LIRE AUSSI >> 24.000 nouveaux migrants en France, c'est trop ou trop peu ? 


Thomas Guien

Tout
TF1 Info