Dans une lettre envoyée le 8 mars à la Première ministre, la présidente de l'Assemblée nationale réclame aux membres du gouvernement une "exemplarité" totale lorsqu'ils participent aux débats au sein de l'hémicycle.
Yaël Braun-Pivet se désole du comportement du ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti, auteur de bras d'honneur envers le banc LR mardi dernier en séance.
Elisabeth Borne lui a répondu que ces gestes n'ont "pas leur place dans l'hémicycle".

Les gestes du ministre de la Justice continuent de faire parler et de susciter l'indignation. Mardi, en pleine étude d'un texte à l'Assemblée nationale, le garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti a été aperçu, faisant deux bras d'honneur au président du groupe LR Olivier Marleix. Des faits confirmés par les images dévoilées ce jeudi par TF1 et LCI. Si la présidente de l'institution Yaël Braun-Pivet avait exprimé mercredi matin sa colère et son regret face à une telle scène, elle avait également indiqué en avoir fait part à la Première ministre par téléphone. Ce 8 mars, elle lui a également écrit un courrier, que dévoile ce jeudi TF1 et LCI. 

"Un tel comportement de la part d'un membre du gouvernement n'est pas acceptable dans notre hémicycle", écrit la députée des Yvelines. "Les ministres ont le devoir de faire preuve du plus strict respect envers notre Assemblée et chacun des membres qui la compose. Vous savez que j'exige des députés qu'ils soient eux-mêmes exemplaires à l'égard de l'institution et du Gouvernement. J'attends en retour une même exemplarité de la part des ministres. Il en va du bon fonctionnement de nos institutions démocratiques, de nos principes républicains et de l'image que nos concitoyens ont de leurs dirigeants."

"Je sais que nous sommes toutes les deux également attachées à ces exigences. Je vous saurai gré de bien vouloir les rappeler fermement à l'ensemble des membres du Gouvernement pour que de tels incidents ne se reproduisent plus", ajoute la présidente de l'Assemblée nationale. Mercredi, la cheffe du gouvernement avait téléphoné à son ministre pour lui dire que son "comportement n'avait pas sa place dans l'hémicycle". 

Une réponse que la Première ministre a également fait parvenir par écrit à Yaël Braun-Pivet, rappelant notamment être attachée "à l'exigence de dignité et d'exemplarité". Elisabeth Borne a ajouté dans son texte, consulté par TF1-LCI, qu'elle continuerait "de veiller à ce que les membres de [son] Gouvernement conservent un comportement exemplaire, à la hauteur de la mission qui leur est confiée, fut-ce dans les moments de particulière tension, et en particulier dans l'enceinte des Assemblées parlementaires".


J.F.

Tout
TF1 Info