Exclusif

EXCLUSIF - Sondage législatives : la gauche devance la majorité présidentielle au 1er tour

Publié le 11 mai 2022 à 19h59, mis à jour le 11 mai 2022 à 20h39

Source : TF1 Info

À un mois du premier tour des élections législatives, l'alliance des principales formations de gauche fait la course en tête.
Selon notre sondage Ifop-Fiducial pour LCI, la Nupes obtiendrait 28% des suffrages au premier tour, contre 27% pour le camp d'Emmanuel Macron, et 22% pour le Rassemblement national.

À quoi ressemblera la future Assemblée nationale ? À un mois du premier tour des élections législatives, les différentes formations politiques sont déjà parties en campagne. La majorité présidentielle, réunie sous la bannière "Ensemble !", cherche à garder la main sur le palais Bourbon et ainsi permettre à Emmanuel Macron de mettre en place son projet, les principaux partis de gauche se sont réunis au sein de la Nouvelle Union populaire, écologique et sociale (Nupes) pour envoyer Jean-Luc Mélenchon à Matignon, et Marine Le Pen espère devenir la principale opposante au chef de l'État.

Trois blocs distincts qui dominent les débats. Selon la première vague de notre sondage Ifop-Fiducial pour LCI, la Nupes arriverait en tête au premier tour, si le scrutin se déroulait ce dimanche. L'alliance de La France insoumise, d'Europe Écologie-Les Verts, du Parti socialiste et du Parti communiste obtiendrait 28% des suffrages.

Les candidats de la majorité présidentielle (LaREM, MoDem, Horizons, Agir), réunis mardi autour d'Emmanuel Macron, figureraient juste derrière, avec 27% des voix. Le Rassemblement national, deuxième lors de la présidentielle, prendrait la troisième place, recueillant 22% des suffrages. Suivent ensuite les Républicains (11%), Reconquête! (6,5%), Debout la France (2%), une candidature d'extrême gauche (1,5%) ou un autre candidat (2%).

Les électeurs fidèles à leur vote de la présidentielle, sauf ceux d'Éric Zemmour

Entre la présidentielle et les législatives, les Français restent généralement fidèles à leurs convictions. Ainsi, 88% des électeurs ayant glissé un bulletin au nom du candidat écologiste Yannick Jadot lors du premier tour de la présidentielle voteront pour la Nupes, toujours selon notre sondage. Un taux qui s'élève à 86% pour les électeurs de Jean-Luc Mélenchon.

Emmanuel Macron peut, lui aussi, compter sur le soutien de ses électeurs du premier tour. 79% des Français ayant voté pour le chef de l'État le 10 avril dernier choisiront un candidat de la majorité présidentielle le 12 juin prochain. Les électeurs des Républicains restent, eux aussi, fidèles à leur famille politique (78%), tout comme ceux du Rassemblement national (78%).

En revanche, l'électorat d'Éric Zemmour est plus éparpillé. Seuls 55% des Français ayant voté pour l'ancien polémiste au premier tour de la présidentielle envisagent de glisser un bulletin Reconquête! aux législatives. 20% d'entre eux se portent sur un candidat du Rassemblement national, 9% sur les Républicains, et 5% vers la Nupes.

47% des Français pensent qu'Emmanuel Macron aura sa majorité

Si Emmanuel Macron devrait choisir dans les prochains jours son futur Premier ministre, ce dernier devra encore passer l'étape des législatives, au risque de laisser sa place en cas de défaite dans les urnes. Ce que les Français n'envisagent pas vraiment. Selon notre sondage, 47% de la population pense que le président de la République obtiendra une majorité à l'Assemblée nationale. Plus d'un électeur sur cinq de Jean-Luc Mélenchon (21%) partage aussi cette pensée.

28% des Français estiment de leur côté que l'alliance de gauche remportera les élections législatives (dont 74% des électeurs de Jean-Luc Mélenchon et 51% pour Yannick Jadot). En revanche, ils ne sont que 16% à imaginer le Rassemblement national vainqueur, un taux qui descend à 5% pour Reconquête!, et 4% pour les Républicains.

Enquête menée du 6 au 9 mai 2022 auprès d'un échantillon de 1691 personnes inscrites sur les listes électorales issu d'un échantillon de 1802 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La méthode des quotas a été utilisée. La marge d'erreur est comprise entre 1,4 et 3,1 points. L'Ifop rappelle que ces résultats ne constituent pas un élément prédictif des résultats le jour du vote.


Idèr NABILI

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info