Extension du pass sanitaire : "cette semaine, c’est la souplesse qui prévaut", affirme Nathalie Elimas

Publié le 9 août 2021 à 11h02
JT Perso
Comment désactiver votre Adblocker
  • Cliquez sur l'icône de votre Adblocker installé dans votre navigateur. En général elle se trouve dans le coin supérieur droit de votre écran. Si vous utilisez plusieurs adblockers, veillez à bien tous les désactiver pour pouvoir accéder à votre vidéo.
  • Suivez les instructions indiquées par votre Adblocker pour le désactiver. Vous devrez peut-être sélectionner une option dans un menu ou cliquer sur plusieurs boutons.
  • Lorsque votre Adblocker est désactivé, actualisez votre page web.
  • Remarque : Si vous utilisez le navigateur Firefox, assurez-vous de ne pas être en navigation privée.
adblock icone
Un bloqueur de publicité empêche la lecture.
Veuillez le désactiver et réactualiser la page pour démarrer la vidéo.

Source : TF1 Info

INTERVIEW DE LA MATINALE - Invitée de LCI ce lundi, la secrétaire d'État à l'Éducation prioritaire a donné des précisions sur l'extension du pass sanitaire en France. Lors de cette première semaine d'application, la pédagogie sera privilégiée à la sanction.

Quelques jours de rodage. Alors que l'extension du pass sanitaire - aux restaurants, cafés, commerçants et transports longue distance - entre en vigueur ce lundi, l'exécutif se veut rassurant. "Cette semaine, c’est la souplesse qui prévaut", a ainsi indiqué la secrétaire d'État à l'Éducation prioritaire Nathalie Elimas, interrogée lundi par LCI. "Cela va permettre aux utilisateurs de s’ajuster pour que cela soit vite opérationnel et aux contrôles de se mettre en place. L'idée n'est pas d'être dans la sanction absolument", a-t-elle ajouté soulignant que le gouvernement "entend les inquiétudes" mais reste "confiant". Selon elle, il s'agit d'un dispositif "assez rapide et facile d’utilisation". "Le pass sanitaire est un outil supplémentaire. Il n’a qu’une seule vocation : protéger la santé des Français", assène-t-elle.

Pas de pass sanitaire à l'école mais...

Dans un second temps, Nathalie Elimas est aussi revenu sur le déploiement du pass sanitaire à l'école. "Il n'y aura pas de pass sanitaire école, c'est extrêmement clair", a-t-elle affirmé. "Nous avons présenté un protocole sanitaire avec différentes hypothèses à mettre en place en fonction de la situation sanitaire". "Dans le premier degré, dès lors qu’il y a un cas, nous fermerons la classe. Dans le second degré ce ne sera pas le cas et c’est là que nous progressons. Lorsqu’un cas sera détecté, nous laisserons dans les établissements les élèves vaccinés. Ceux qui n’auraient pas leur schéma vaccinal complet seront alors isolés", rappelle-t-elle. Le cas échéant, "il faudra, pendant quelques jours, faire partiellement court à distance et en présentiel. Nous avons des outils pour ça", déclare la Secrétaire d'État. Ces nouvelles règles vont permettre de "laisser nos écoles ouvertes, de protéger les élèves et les personnels et de maintenir les élèves en classe", conclut-elle. 


Maxence GEVIN

Tout
TF1 Info