Damien Abad accusé de violences sexuelles, un ministre dans la tourmente

"Il est indispensable qu'elles s'en réfèrent à la justice" : l'appel d'Olivia Grégoire aux femmes victimes de viol

A Lo.
Publié le 1 juillet 2022 à 12h54
JT Perso

Source : TF1 Info

Olivia Grégoire a été interrogée sur Eric Coquerel et la mise en cause de son comportement envers des femmes.
Refusant de commenter des "rumeurs", la porte-parole a toutefois rappelé sa ligne : "Si des femmes ont été victimes, elles doivent en parler à la justice".

Se refusant à commenter des "rumeurs" mettant en cause le comportement d'Eric Coquerel, la porte-parole du gouvernement Olivia Grégoire a préféré passer un appel aux femmes "victimes de quoi que ce soit". "Si tant est que des faits aient été avérés, j'ai une ligne et une seule, peu importe les personnalités visées, si des femmes ont été victimes, elles doivent en parler à la justice", a-t-elle affirmé, ce vendredi 1er juillet sur LCI.

"C'est dans l'intérêt de notre démocratie"

Reconnaissant qu'"en tant que femme, c'est difficile de passer le cap", Olivia Grégoire a jugé qu'il était néanmoins "indispensable, pour la parole des femmes", de s'en référer à l'autorité judiciaire. "Ça n'est certainement pas une formation politique, certainement pas les médias, et encore moins la porte-parole, qui doit rendre la justice", a-t-elle ajouté, assurant que "ce n'est pas dans l'intérêt du gouvernement que je dis ça, c'est dans l'intérêt de notre démocratie".

Jeudi 30 juin, le comité contre les violences sexuelles de La France insoumise a défendu le député Eric Coquerel, élu président de la commission des Finances de l'Assemblée nationale, contre des "rumeurs sur son comportement avec les femmes", assurant n'avoir jamais reçu de signalement à son sujet. L'instance a cependant assuré être "à disposition pour écouter les femmes et recevoir leurs témoignages".

Lire aussi

Le gouvernement est de son côté fragilisé par les accusations de violences sexuelles qui visent le ministre des Solidarités Damien Abad. À sa nomination, des témoignages avaient été rapportés par la presse avant que l'annonce de l'ouverture d'une enquête pour tentative de viol, à la suite du dépôt d'une plainte, a été ouverte lundi. Damien Abad conteste les accusations et a annoncé déposer une plainte en dénonciation calomnieuse.

Par ailleurs, deux plaintes pour viol et une troisième pour violences sans incapacité de travail par personne chargée d'une mission de service public ont également été déposées contre Chrysoula Zacharopoulou, la secrétaire d’État chargée du Développement, par des anciennes patientes, dans le cadre de sa profession de gynécologue. Celle-ci a rejeté ces accusations, les jugeant "inacceptables et révoltantes".


A Lo.

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info