Fête de la musique : "Un formidable succès", pour Emmanuel Macron

Dylan Veerasamy avec AFP
Publié le 22 juin 2022 à 6h50, mis à jour le 22 juin 2022 à 12h07
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Après une journée chargée avec de nombreuses rencontres politiques, Emmanuel Macron s’est exprimé dans le cadre de la Fête de la musique, à l’Élysée.
Le président a tenu à évoquer le succès de cette fête, mise en place depuis 1982, et l’Ukraine.

Sa présence n’a été que furtive, mais elle était très attendue ce mardi 21 juin, à l’occasion d’une Fête de la musique se déroulant dans la cour de l’Élysée. Emmanuel Macron s’est exprimé ce mardi soir sur plusieurs thèmes devant un parterre d’artistes et de spectateurs présents sur place.

Un succès dû à Jack Lang

Le chef d’État a notamment tenu à rappeler brièvement sa longue journée de rencontres avec les chefs des différents mouvements politiques. “Je ne vais pas faire de longs discours, je vous rassure", a-t-il lancé au côté de Jack Lang et des interprètes sénégalais Youssou N'Dour et britannique Charlie Winston depuis la scène dressée dans la cour de l'Élysée.

Accompagné de son épouse Brigitte Macron, le président de la République a rebondi sur le thème principal de la soirée : la Fête de la musique. Un évènement initié par Jack Lang, ministre de la Culture sous François Mitterrand en 1982, et dont il a été, ce mardi soir, l’invité d’honneur. Ce dernier a notamment été remercié par Emmanuel Macron pour la mise en place de cette fête, “devenue une fête européenne et internationale”. 

“C'est un formidable succès et ça incite à beaucoup de modestie parce qu'il y a peu de choses dans la vie politique, au fond, qui restent 40 ans après encore et qui sont des pratiques populaires", a-t-il dit, aux côtés également de la ministre de la Culture Rima Abdul Malak.

Lire aussi

Avant de conclure son bref discours, Emmanuel Macron a tenu à passer un message de soutien au peuple ukrainien, représenté par la prestation de la DJ ukrainienne Xenia, évoquant “la solidarité qui est la nôtre” à l’égard de Kiev.


Dylan Veerasamy avec AFP

Tout
TF1 Info