Chaos au Stade de France : après le fiasco, le temps des explications... et des enquêtes

Incidents du Stade de France : le Sénat rendra ses conclusions ce mercredi

J.F
Publié le 13 juillet 2022 à 8h47, mis à jour le 13 juillet 2022 à 8h58
JT Perso

Source : TF1 Info

La commission des Lois et la commission de la Culture du Sénat rendront ce mercredi 13 juillet leur rapport sur les incidents survenus le 28 mai dernier au Stade de France, en marge de la finale de la Ligue des champions.
Les coprésidents de la commission ont déjà pu dénoncer, au cours de leur enquête, l'"impréparation" des autorités, qu'ils accusent de "faute grave".

Le 28 mai dernier, la finale de Ligue des champions jouée au Stade de France a été marquée par les scènes de chaos aux abords de l'enceinte. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin et le préfet de police de Paris ont notamment été sommés de s'en expliquer auprès des sénateurs, lors d'auditions menées par les présidents des commissions des Lois et de la Culture Laurent Lafon (centriste) et François-Noël Buffet (LR). Ils rendront ce mercredi 13 juillet leur rapport sur les incidents survenus au Stade de France. 

Dans une interview au Progrès, Jean-Noël Buffet a assuré que "Gérald Darmanin a raconté des conneries" pour se défendre, et pointé du doigt les erreurs commises par les autorités, ce soir-là, dans la sécurisation de l'enceinte au cours de la journée notamment. "Le problème majeur vient du ministre de l'Intérieur, qui a menti. Suite aux évènements, il a raconté des conneries. C'est ce qui a mis le feu aux poudres. S'il avait parlé d'erreurs, en s'excusant, il n'y aurait pas eu d'affaire...", a déclaré le co-président de la commission d'enquête, évoquant une impression de faux billets moins massive qu'annoncé par le gouvernement. 

Lire aussi

Le 16 juin dernier après une visite au Stade de France, Laurent Lafon avait dénoncé une "impréparation en amont, un manque de réactivité pendant, et une gestion critiquable après" et des faits d'une "rare gravité dont les conséquences auraient pu être dramatiques". Jean-Noël Buffet avait qualifié de "faute grave" la non-conservation des images de vidéosurveillance du consortium du Stade de France.


J.F

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info