FN : Jean-Marie Le Pen privé de blog et "blessé"

Gilles Daniel
Publié le 10 juin 2014 à 17h54
FN : Jean-Marie Le Pen privé de blog et "blessé"

FRONT NATIONAL - Le parti a annoncé mardi qu'il n'hébergerait plus le "journal de bord" vidéo sur lequel Jean-Marie Le Pen a tenu ses déclarations controversées à propos d'une "fournée" d'artistes hostiles au FN.

Certains, à l'instar de Rama Yade, ont appelé le Front national à exclure Jean-Marie Le Pen, après son dérapage sur Patrick Bruel et la "fournée" d'artistes hostiles au parti . Le président d'honneur du FN est bien sanctionné mardi, mais la mesure est beaucoup moins radicale : celui qui vient d'être réélu au Parlement européen ne pourra plus publier sur le site officiel du parti son "journal de bord" hebdomadaire, ce blog vidéo sur lequel il avait tenu vendredi les propos polémiques.

L'avocat du FN, Wallerand de Saint-Just, a motivé cette décision en invoquant des "raisons juridiques". Marine Le Pen, a-t-il expliqué, a dans le passé été "visée par des plaintes en tant que directrice de publication du site" à la suite de propos de son père. Plus question, donc, de revivre ce type de mésaventures, alors que SOS Racisme a annoncé dimanche le dépôt d'une plainte "dans les jours qui viennent" contre "l'immonde et énième sortie" de l'ancien leader frontiste.

"Des failles dans la professionnalisation"

De quoi fortement déplaire à Jean-Marie Le Pen qui, sur France Info , s'est dit "blessé" par la décision "injustifiée" de sa fille, qu'il appelle "madame Le Pen". Il assure par ailleurs qu'il n'a reçu de sa part "aucune communication" depuis qu'elle a qualifié de "faute politique", sans les condamner sur le fond, ses déclarations controversées . Avec son "journal de bord", le président d'honneur du FN disposait depuis plusieurs années - l'émission de la semaine dernière était la 366e - d'un créneau de liberté d'expression pour distiller chaque semaine ses réflexions sur l'actualité ou se mettre en scène, comme lorsqu'il avait enfilé un bonnet rouge pour afficher son soutien à la cause bretonne.

Mais l'affaire de la "fournée" a montré "les failles existant encore dans la professionnalisation du parti", soulignait mardi auprès de metronews le spécialiste de l'extrême droite Jean-Claude Camus. Les interviews hebdomadaires de Jean-Marie Le Pen s'adressaient "aux militants et sympathisants qui vont sur le site du Front, mais une formation de cette importance ne peut pas ignorer que les journalistes, les observateurs et un certain nombre de responsables politiques vont voir ce qu'il s'y passe", soulignait-il. D'où la décision de couper l'antenne à l'embarrassant patriarche. 


Gilles Daniel

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info