Coupe du monde 2022 : les Bleus échouent en finale contre l'Argentine

Mondial 2022 : Emmanuel Macron appelle le Qatar à "continuer" les "changements concrets"

F.R avec AFP
Publié le 26 novembre 2022 à 21h29
JT Perso

Source : JT 20h WE

Alors que les polémiques autour du Mondial continuent, le président français a adressé un message de "soutien" à l'émirat gazier.
Selon lui, le Qatar doit "continuer" ses efforts de changement.

"Dans un monde confronté à une succession de crises, nous devons préserver l’esprit du sport qui doit rester un espace de rapprochement des peuples, autour de valeurs universelles". À la mi-temps du match France-Danemark, remporté par les Bleus, le président Emmanuel Macron a appelé le Qatar à "continuer" les changements dont témoigne, selon lui, le Mondial qu'organise l'émirat gazier.

"Cette Coupe du monde de football, la première organisée dans le monde arabe, témoigne de changements concrets qui sont à l’œuvre. Le Qatar s’est engagé dans cette voie et doit continuer. Il peut compter sur notre soutien", a tweeté le chef de l'État.

Sévèrement critiqué pour les morts, les accidents et les salaires non versés à ces travailleurs étrangers, le Qatar a adopté des réformes majeures pour améliorer la sécurité des travailleurs et punir les employeurs récalcitrants. L'impact environnemental de la compétition, ainsi que la place des femmes et des minorités LGBTQ+ au Qatar ont également été vivement critiqués, poussant certains fans à boycotter la compétition.

Je ne suis pas pour le boycott de la Coupe du monde

Emmanuel Macron

Face à ces appels au boycott, Emmanuel Macron avait estimé avant le début de la compétition qu'il "ne fallait pas politiser le sport". Il a d'ores et déjà annoncé qu'il se rendrait au Qatar pour la demi-finale si la France se qualifiait. "Je ne suis pas pour le boycott de la Coupe du monde. Ces questions-là, il faut se les poser avant, au moment où on a attribué des Jeux ou des compétitions", avait-il également déclaré avant le début du Mondial.

Lire aussi

L'équipe de France reste quant à elle prudente dans ses prises de position sur les droits humains. Les joueurs ont notamment renoncé à une initiative commune à plusieurs sélections européennes, qui souhaitent que leurs capitaines portent durant la compétition un brassard à bandes colorées, en soutien à la lutte contre les discriminations. 


F.R avec AFP

Tout
TF1 Info