Élection présidentielle 2022

François Hollande n'est pas candidat aux législatives en Corrèze, assure son entourage

La rédaction de TF1info
Publié le 25 janvier 2022 à 23h53
JT Perso

Source : Sujet JT LCI

Alors que certains avaient cru comprendre que François Hollande s'apprêtait à se porter candidat aux élections législatives en Corrèze, son entourage a ce mardi nié.
Cette rumeur est née d'une vidéo diffusée dimanche sur France 3, dans laquelle il s'adresse à un lycéen.

Sa candidature n'était donc qu'une rumeur. L'ancien président François Hollande n'a pas l'intention de se présenter aux législatives en Corrèze, a assuré ce mardi son entourage à l'AFP.

"Ça fait partie des spéculations, des rumeurs et des fantasmes des uns et des autres, mais pas de la réflexion de François Hollande, qui n'est pas du tout dans cette démarche", a ajouté la même source, en allusion notamment à un article du Canard Enchaîné sur le sujet.

Une prochaine prise de parole

L'ex-président a agité la sphère médiatique lundi à la suite d'une vidéo où il disait ne pas être candidat "pour l'instant" à la présidentielle, mais qu'il allait "prendre la parole bientôt". Dans cette vidéo, diffusée dimanche soir par France 3, l'ancien chef de l'État expliquait à un lycéen lors d'une rencontre avec des élèves, que "comme ça ne va pas bien (dans le pays et à gauche, NDLR), c'est vrai qu'on pourrait se dire 'est-ce qu'une candidature de plus serait utile' ; je ne sais pas, je ne pense pas d'ailleurs..." 

Il ajoutait : "J'ai les mêmes idées qu'avant, je continue à les défendre, et un ancien président peut très bien refaire de la politique et, c'est arrivé, être candidat à l'élection présidentielle". Interrogé alors pour savoir s'il pourrait bientôt prendre une décision sur une possible candidature, il avait répondu : "Je vais en tout cas prendre la parole bientôt".

Son entourage a précisé lundi à l'AFP qu'une prise de parole pourrait avoir lieu mi-février sur la situation de la France, dans un contexte "suffisamment grave" pour qu'un ancien président "sorte de sa réserve". Grevé par de multiples candidatures, la gauche peine à dépasser les 25% d’intentions de vote cumulées entre ses principales têtes d’affiche. 


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info