Après les élections législatives, une France ingouvernable ?

Que dira Elisabeth Borne dans son discours de politique générale ?

Justine Faure, avec Camille Colin
Publié le 6 juillet 2022 à 6h00, mis à jour le 6 juillet 2022 à 8h02
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Dans le discours de politique générale qu'elle prononcera ce mercredi, Elisabeth Borne devrait insister sur "la méthode, l’échange et le dialogue" que souhaite avoir le gouvernement avec les oppositions au cours de la législature.
"Le fil rouge du discours sera le 'bâtir ensemble'", a indiqué son entourage à TF1 et LCI.

Un discours pour donner le ton de son action. Ce mercredi, la Première ministre Elisabeth Borne prononcera devant le Parlement son discours de politique générale, censé exposer les grandes orientations de son programme de gouvernement et les principales réformes et mesures qu’elle souhaite mettre en place. Quelle teneur devrait avoir cette allocution d’Elisabeth Borne, qui ne sera pas soumise à un vote de confiance ? 

"L’idée est de présenter une base de travail, sa vision, sa méthode aux parlementaires. Le fil rouge du discours sera le 'bâtir ensemble', deux mots qu’elle prononcera à de nombreuses reprises", a indiqué l'entourage de la Première ministre auprès de TF1 et LCI, alors que le camp présidentiel sera dans l'obligation de rallier à lui des députés de la majorité pour faire voter ses textes, faute d'avoir obtenu la majorité absolue aux dernières élections législatives. "On sera beaucoup dans la méthode, l’échange et le dialogue." 

"Elle va envoyer des signaux aux différents présidents de groupe, par rapport aux échanges en bilatéral qu’elle a pu avoir avec eux", a ajouté cette même source. "L’objectif ne sera pas de convaincre son propre camp, mais de trouver des compromis sur nos valeurs."

Lire aussi

Trois priorités : l'emploi, l'urgence écologique et l'égalité des chances

Sur le fond, Elisabeth Borne devrait insister "sur les trois priorités qu’elle porte depuis plusieurs années : l’emploi, l’urgence écologique et l’égalité des chances", a avancé son entourage. Elle devrait également parler d'elle en introduction de son discours, qui devrait durer une heure et conclure sur son parcours personnel. 

Aussi, elle ne pourra pas omettre le contexte international dans lequel elle prononcera son discours, qu'elle prépare depuis une dizaine de jours, à savoir la guerre en Ukraine et les problèmes d’approvisionnement énergétiques qu'elle engendre.

Une heure de discours, idem au Sénat

Selon nos informations, le discours de la Première ministre à l'Assemblée nationale, prévu à 15 heures, devrait durer "une bonne heure". Une déclaration similaire sera faite au même moment au Sénat par le ministre de l'Économie Bruno Le Maire, avant qu'Elisabeth Borne ne se présente elle-même devant les sénateurs à 21 heures. 

Durant cette séquence à l'Assemblée, les orateurs bénéficieront d'un temps de parole représentatif de leur poids politique. Ainsi, 50 minutes seront imparties à la majorité présidentielle, 15 minutes au RN, 10 minutes pour chacun des groupes qui composent la Nupes, idem pour le LR et les autres groupes politiques représentés. 

La déclaration d'Elisabeth Borne ne fera pas l'objet d'un vote de confiance.


Justine Faure, avec Camille Colin

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info