Après les élections législatives, une France ingouvernable ?

Emmanuel Macron exclut de travailler avec La France insoumise et le Rassemblement national

Idèr Nabili
Publié le 26 juin 2022 à 8h14
JT Perso

Source : TF1 Info

Le président de la République a chargé Elisabeth Borne de consulter les formations politiques pour bâtir un "nouveau gouvernement d'action" début juillet.
Celui-ci pourra aller "des communistes aux LR".
En revanche, La France insoumise et le Rassemblement national ne sont pas considérés par le chef de l'État comme des partis de gouvernement.

Les grandes manœuvres ont commencé. Une semaine après les résultats du second tour des élections législatives, qui n'ont permis de faire émerger aucune majorité absolue, Emmanuel Macron a clarifié sa volonté pour les prochains mois. Dans un entretien accordé à l'AFP, il a conforté Elisabeth Borne en tant que Première ministre, et l'a chargée de composer "un nouveau gouvernement d'action" pour début juillet.

"RN et LFI ? Ces formations ne s'inscrivent pas comme des partis de gouvernement"

La plupart des forces politiques présentes à l'Assemblée nationale pourraient y être représentées. Le chef de l'État compte travailler avec tous les partis de gouvernement, "des communistes aux LR", précise-t-il. En revanche, La France insoumise (LFI) et le Rassemblement national (RN), dont les représentants ont aussi été reçus à l'Élysée, en sont exclus.

Lire aussi

"Les Français ont accordé une légitimité aux députés RN et LFI et ces partis ont une formation politique", admet Emmanuel Macron. "Je ne confonds pas les extrêmes, mais par leur expression, leur positionnement - j'ai toujours été clair sur ce sujet -, ces formations ne s'inscrivent pas comme des partis de gouvernement."


Idèr Nabili

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info