Jacqueline Gourault et Nathalie Elimas quittent le gouvernement

Publié le 5 mars 2022 à 21h27, mis à jour le 6 mars 2022 à 12h33

Source : TF1 Info

Dans un communiqué publié samedi soir, l'Élysée indique que le président de la République a mis fin aux fonctions de deux ministres.
Il s'agit de la ministre Jacqueline Gourault et de la secrétaire d'État Nathalie Elimas.

Remaniement surprise au sommet de l'État. À plus d'un mois de l'élection présidentielle, l'Élysée annonce, ce samedi 5 mars au soir, dans un communiqué, avoir mis fin aux fonctions, sur leur demande, de deux membres du gouvernement : Jacqueline Gourault et Nathalie Elimas. La première était jusqu'alors ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales. La seconde était secrétaire d'État auprès du ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, chargée de l'Éducation prioritaire.

L'Élysée annonce que Joël Giraud, jusqu'alors secrétaire d'État auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, chargé de la Ruralité, est nommé en lieu et place de Jacqueline Gourault.

Nathalie Elimas fait l'objet d'une enquête administrative sur le fonctionnement de son cabinet après des accusations de "harcèlement" moral. À la mi-février, selon Europe 1, un pré-rapport interne avait été remis à Jean Castex. Deux sources interrogées par l'AFP avaient confirmé que les témoignages visant Nathalie Elimas étaient "concordants" mais aussi "graves" et "accablants". Plusieurs sources avaient aussi indiqué à l'AFP que la secrétaire d'État se voyait reprocher des faits de "harcèlement", voire de "maltraitance", sur des collaborateurs. Une demi-douzaine de personnes en seraient victimes, selon deux personnes qui ont travaillé depuis juillet 2020 au sein du cabinet de cette spécialiste des ressources humaines. La secrétaire d'État avait dénoncé une "attaque d'une grande violence, à titre personnel". C'est "très dur, très violent, la violence est inouïe pour mes enfants, mais sur le fond des choses je suis sereine", avait-elle affirmé mi-février sur Radio J.

Pour ce qui est de Jacqueline Gourault, son départ était prévu pour rejoindre le Conseil constitutionnel.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info