Grève SNCF à Noël : l'exécutif cherche un moyen d'éviter ce "nouveau type" de mobilisation

Publié le 22 décembre 2022 à 13h44, mis à jour le 22 décembre 2022 à 15h01

Source : JT 20h Semaine

À l'issue du Conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement a indiqué qu'Emmanuel Macron souhaitait que ses ministres réfléchissent aux moyens d'"assurer la continuité des services publics en toutes circonstances".
"Le président a évoqué la nécessité, pour l'avenir, de tenir compte de ce nouveau type de mouvements de grève qui échappe au dialogue social et qui impacte durement la permanence d'accès à un service public", a déclaré Olivier Véran.

Des centaines de milliers de Français ne pourront pas prendre leur train comme prévu ces prochains jours. Ce jeudi, à l'issue du Conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement Olivier Véran a renouvelé ses appels à la responsabilité envers les grévistes. Mais il a aussi indiqué que le président de la République avait demandé au gouvernement de réfléchir à des solutions pour empêcher ou limiter l'impact de ces mouvements de grève à l'avenir.

"Le président a évoqué la nécessité, pour l'avenir, de tenir compte de ce nouveau type de mouvements de grève qui échappe au dialogue social et qui impacte durement la permanence d'accès à un service public", a déclaré Olivier Véran, après avoir demandé "à l'ensemble des personnes qui ont annoncé vouloir faire grève de renoncer à cette grève et d'entendre la demande légitime des Français de vouloir retrouver leur famille dans de bonnes conditions". "Le président a invité la Première ministre et le gouvernement à réfléchir à la mise en place d'un cadre pour assurer la continuité des services publics en toutes circonstances", a-t-il ajouté, sans donner plus de précisions à ce stade. 

Il nous faut avoir des modalités de réflexion qui sont nouvelles."
Olivier Véran

"Mais face à une situation qui est nouvelle il nous faut avoir des modalités de réflexion qui sont nouvelles. Nous faisons face à quelque chose qui n'existait pas dans notre pays : une grève multi-individuelle couverte par un prévis déposé par des centrales qui elles-mêmes n'appellent pas à la grève. Et on constate qu'un service essentiel comme celui du train se voit percuté et impacte durement, inutilement et injustement la vie de nos concitoyens. Ca nous invite à réfléchir au cadre permettant d'assurer en toutes circonstances la continuité d'accès aux services publics dans notre pays", a-t-il poursuivi. Par exemple en Italie, il est interdit aux employés des réseaux de transports de faire grève pendant la période des fêtes de Noël, ou encore à Pâques. 

A propos du week-end du Nouvel an, qui pourrait également faire l'objet de perturbations, "des annonces seront faites dans les prochains jours", a indiqué le porte-parole du gouvernement, en assurant "travailler pour faire en sorte qu'il n'y ait pas de désagréments pour les Français pour le week-end du 31".


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info