Réforme des retraites : la CGT Pétrole prête à arrêter les raffineries

I.N
Publié le 12 janvier 2023 à 8h41

Source : JT 20h Semaine

Les syndicats toujours vent debout contre la réforme des retraites, et ils le font savoir.
Deux jours après l'annonce du projet de loi par Élisabeth Borne, les syndicats CGT de la branche pétrole appellent à plusieurs jours de grève.
L'organisation syndicale menace même d'arrêter "les installations de raffinage".

La France va-t-elle bientôt (encore) manquer de carburant ? Opposés au projet de réforme des retraites présenté mardi par la Première ministre Élisabeth Borne, les syndicats CGT de la branche pétrole appellent ce jeudi à plusieurs jours de grèves pour marquer leur mécontentement. Les dates du 19 janvier, jour de la mobilisation nationale interprofessionnelle, du 26 janvier pour 48 heures et du 6 février pour 72 heures ont été cochées.

L'appel entraînera des "baisses de débit" et "l'arrêt des expéditions", a précisé à l'AFP Éric Sellini, coordinateur national du syndicat pour TotalEnergies. À compter du 6 février, la grève sera "reconductible", indique la CGT dans un communiqué, avec, "si nécessaire, l'arrêt des installations de raffinage", qui sera "proposée aux salariés".

"Il y a une levée de boucliers par rapport à ce projet de réforme des retraites", justifie sur LCI Emmanuel Lépine, secrétaire générale de la Fédération professionnelle de pétrole CGT (voir vidéo en tête de cet article). "Si le gouvernement maintient ce cap, il va y avoir des problèmes économiques, et ce ne sera pas seulement dû aux problèmes de raffinage. Ce sera tout le monde en même temps."

L'appel du 19 janvier relayé par les autres syndicats du secteur pétrolier

Une mobilisation qui, si elle voyait le jour, pourrait rappeler celle de l'automne dernier. Un vaste mouvement de près d'un mois, initié par la CGT le 27 septembre 2022, avec l'arrêt de raffineries et le blocage de dépôts, avait provoqué d'importantes difficultés d'approvisionnement en carburant en France.

Après la présentation par le gouvernement de son projet de réforme des retraites mardi, les huit principaux syndicats (CFDT, CGT, FO, CFE-CGC, CFTC, Unsa, Solidaires, FSU), ont appelé, dans une unité d'action inédite depuis 12 ans, à une journée de grève et de manifestations le 19 janvier. Elles espèrent qu'elle "donne le départ d'une puissante mobilisation sur les retraites dans la durée".

Le gouvernement, de son côté, "ne se projette pas là dans l'idée d'une mobilisation massive", a affirmé mercredi son porte-parole, Olivier Véran, à l'issue du Conseil des ministres. Les autres syndicats du secteur pétrolier, CFE-CGC, FO et CFDT, ont relayé l'appel national du 19 janvier.


I.N

Tout
TF1 Info