Guerre d'Algérie : Emmanuel Macron récuse toute "repentance" et appelle à regarder le passé "avec courage"

Publié le 26 août 2022 à 13h36
Emmanuel Macron, le 26 août à Alger.

Emmanuel Macron, le 26 août à Alger.

Source : AFP

Lors de son déplacement à Alger, ce vendredi, le président français est revenu sur la question mémorielle.
Il s'est exprimé au lendemain de l'annonce de la création d'une commission d'historiens français et algériens sur la colonisation et la guerre d'Algérie.

Emmanuel Macron a estimé vendredi que la recherche de "la vérité" et de "la reconnaissance" était plus importante que la "repentance" sur les questions de la colonisation et de la guerre d'Algérie qui empoisonnent la relation entre Paris et Alger.

Moi, je veux la vérité, la reconnaissance, sinon on n'avancera jamais

Emmanuel Macron, lors d'une visite à Alger, le 26 août 2022

"J'entends souvent que, sur la question mémorielle et la question franco-algérienne, nous sommes sommés en permanence de choisir entre la fierté et la repentance. Moi, je veux la vérité, la reconnaissance (car) sinon on n'avancera jamais", a déclaré le président français lors d'un point presse à Alger au deuxième jour de sa visite en Algérie. La veille, Emmanuel Macron annonçait l'établissement d'une commission mixte d'historiens algériens et français pour étudier les archives sur la colonisation et la guerre d'Algérie.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info