Guerre Israël/Hamas : Yaël Braun-Pivet accuse Jean-Luc Mélenchon de lui mettre "une nouvelle cible dans le dos"

par T.A.
Publié le 23 octobre 2023 à 9h04, mis à jour le 23 octobre 2023 à 9h24

Source : Sujet TF1 Info

La présidente de l'Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet, accuse Jean-Luc Mélenchon de lui mettre "une nouvelle cible dans le dos".
Le chef de file insoumis avait critiqué le déplacement de la responsable en Israël, l'accusant de "camper à Tel-Aviv".
Cette déclaration a suscité la polémique, certains membres de la majorité évoquant un "tweet de la honte".

La réponse de Yaël Braun-Pivet à Jean-Luc Mélenchon. Invitée sur France inter ce lundi 23 octobre, la présidente de l'Assemblée nationale s'est dite "très choquée" par les propos du leader insoumis prononcés à son encontre ce week-end. Victime depuis des années de nombreuses menaces antisémites pour lesquelles elle a déposé plusieurs plaintes, cette dernière accuse le chef de file de lui avoir mis "une nouvelle cible dans le dos".

Des mots pas choisis "par hasard" selon Yaël Braun-Pivet

Jean-Luc Mélenchon avait critiqué la visite de soutien de Yaël Braun-Pivet en Israël ce week-end, lui reprochant de "camper à Tel-Aviv pour encourager le massacre" à Gaza. "Pas au nom du peuple français !", avait-il protesté sur le réseau social X. Selon la présidente du Palais-Bourbon, le leader de la France insoumise n'a pas "choisi" ses mots "par hasard", en particulier le terme "camper", référence selon elle aux camps de concentration. 

Dimanche, plusieurs ministres et membres de la majorité, comme Marc Fesneau et Olivier Dussopt, avaient déjà évoqué un "tweet de la honte" parvenant de l'ex-candidat à l'élection présidentielle. "Voici le message subliminal de Jean-Luc Mélenchon : désigner les Juifs comme le parti de l'étranger et de la guerre", s'est de son côté indigné le président du Conseil Représentatif des Institutions Juives de France (Crif) Yonathan Arfi, dénonçant "une rhétorique antisémite".

Pour Braun-Pivet, "rien ne doit empêcher" Israël de se défendre

Depuis Tel-Aviv dimanche, la titulaire du perchoir a souligné que la France soutenait "pleinement Israël" et que "rien ne doit empêcher" le pays "de se défendre" dans la guerre qui l'oppose au Hamas palestinien. "Ce qui important, c'est que les populations civiles qui se trouvent à Gaza soient le moins possible victimes de ce conflit, a ajouté l'élue des Yvelines. Mais on sait aussi qu'elles servent souvent de bouclier humain."

Ce voyage, très critiqué à gauche, a lieu après l'invitation de l'homologue israélien de Yaël Braun-Pivet à la Knesset, Amir Ohana, issu du même parti que le Premier ministre du pays Benyamin Netanyahou. Emmanuel Macron se rendra à sont our en Israël mardi.


T.A.

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info