Le second quinquennat d'Emmanuel Macron

Emmanuel Macron en déplacement en Roumanie et en Moldavie

J.F avec AFP
Publié le 14 juin 2022 à 16h16, mis à jour le 14 juin 2022 à 17h15
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Emmanuel Macron est attendu ce mardi en Roumanie pour saluer les 500 soldats français qui sont déployés sur une base de l'Otan depuis l'invasion de l'Ukraine.
Le chef de l'État se rendra ensuite en Moldavie pour une visite de soutien.
Il pourrait également effectuer un déplacement en Ukraine.

À cinq jours du second tour des élections législatives, Emmanuel Macron effectue plusieurs déplacements à l'étranger. Ce mardi, le chef de l'État est attendu en Roumanie pour saluer les 500 soldats français qui sont déployés sur une base de l'Otan depuis l'invasion de l'Ukraine. Il atterrira en fin de journée sur la base Mihail Kogalcinearu, à proximité de Constanta, le grand port roumain sur la mer Noire, un emplacement devenu extrêmement stratégique depuis le début de la guerre.

Après avoir été accueilli par le Premier ministre roumain Nicolae Ciuca, le président discutera avec les forces de la mission Aigle. La France déploie 500 militaires, dont 350 de l'armée de Terre, issus de différentes unités, dont le 27e Bataillon de chasseurs alpins d’Annecy ou le 126e Régiment d’infanterie de Brive. Ils forment le "Spearhead Battalion" (Bataillon "fer de lance") avec 300 soldats belges, qui seront remplacés par des Néerlandais dans les prochains mois. 

Rejoint mercredi matin sur la base par le président roumain Klaus Iohannis, Emmanuel Macron exprimera "un message très clair de notre engagement auprès des alliés de l’Otan et des partenaires européens", selon l'Élysée, qui insiste sur "l'investissement très significatif" qu'il représente. La France y a récemment déployé un système de défense sol-air de dernière génération.

Une visite en Ukraine ?

Puis, il se rendra en Moldavie, qui a déposé le 3 mars sa candidature pour intégrer l'Union européenne, où il sera reçu par la présidente Maia Sandu. Il exprimera le "soutien (de la France) de la manière la plus directe possible" à cette ancienne République soviétique, particulièrement affectée par l'invasion russe de l'Ukraine, avec qui elle dispose d'une frontière commune. Pour cela, la France aide financièrement et matériellement la Moldavie, qui fait preuve d'une "solidarité exceptionnelle" dans l'accueil des réfugiés ukrainiens : plus de 480.000 s'y sont rendus et 80.000 y sont toujours. 

Enfin, le doute persiste sur une visite du président en Ukraine, où il pourrait se rendre en compagnie du chancelier allemand Olaf Scholz et du Premier ministre italien Mario Draghi. L'information n'a pas été confirmée par l'Élysée, qui précise que "rien n'est acté" à ce stade. Elle aurait d'autant plus d'importance que la France assure actuellement et jusqu'à fin juin la présidence tournante de l'Union européenne.

Lire aussi

Ces déplacements diplomatiques du chef de l'État interrogent, à cinq jours du second tour d'élections qui s'annoncent compliquées pour la majorité présidentielle, qui pourrait échouer à bénéficier de la majorité absolue à l'Assemblée nationale. Jean-Luc Mélenchon a notamment dénoncé le "mépris" d'Emmanuel Macron pour les élections. Mais ce mardi, à l'issue du Conseil des ministres, la porte-parole du gouvernement Olivia Grégoire a rappelé que le président ne faisait que "respecter sa parole" en allant rendre visite aux troupes françaises engagées en Europe de l'Est. 


J.F avec AFP

Tout
TF1 Info