Hôpital en crise : "Les urgences vitales seront toujours assurées" partout, promet François Braun

Aurélie Loek
Publié le 12 juillet 2022 à 17h58
JT Perso

Source : TF1 Info

Dans le cadre d'une séance de questions au gouvernement, le ministre de la Santé a été interrogé par plusieurs députés sur l'état des urgences à l'hôpital.
Faute de moyens, plusieurs services doivent fermer la nuit.
L'urgentiste de profession a voulu se montrer rassurant.

Face aux interrogations de plusieurs députés concernant l'état de l'hôpital, le ministre de la Santé a défendu à l'Assemblée ses recommandations et son expérience du terrain. Selon François Braun, La crise des urgences n'empêchera pas les Français de trouver "toujours un soignant pour s'occuper d'eux" et "les orienter vers la meilleure solution", à l'hôpital ou ailleurs.

"Notre système de santé est malade, notre système de santé souffre, il faut le reconnaître", a-t-il déclaré lors de la première séance de questions au gouvernement Borne 2 à l'hémicycle. 

Des mesures "d'urgences" pour les urgences

Face à ce constat, l'urgentiste de profession a rappelé qu'il avait été missionné dans le cadre d'une mission flash avant sa nomination au gouvernement, pour trouver des "solutions" permettant de passer "cette phase de l'été". Selon lui, ces propositions, qualifiées notamment d'"insuffisantes" par la députée PS du Finistère Mélanie Thomin qui l'a interrogé à ce propos, ne sont donc pas mises en place "pour régler tous les problèmes"

Mais, "issues du terrain", elles devraient permettre "à l'ensemble de nos structures d'urgence, à l'ensemble de nos hôpitaux d'avancer". Face à la situation du système de santé, le ministre a par ailleurs rappelé que le problème ne pouvait pas se régler en se concentrant sur les services d'urgences, mais qu'une réflexion devait être poursuivie plus généralement sur l'hôpital et la médecine de ville.

Dans le même sens, le ministre a démenti toute volonté de "fermer les services d'urgence (ou) empêcher nos concitoyens d'y accéder". "C'est totalement faux. Nos concitoyens ne trouveront pas porte close, ils trouveront toujours un soignant pour s'occuper d'eux et les réorienter", a certifié le professionnel entré au gouvernement.

Lire aussi

Malgré les tensions, "les urgences vitales seront toujours assurées en tout point du territoire", a encore insisté le ministre en réponse au député Horizons du Calvados Jérémie Patrier-Leitus, qui a pointé du doigt plusieurs cas de fermetures nocturnes dans son département. "Ma mission est de permettre à chaque Français d'être pris en charge de façon adéquate", ce qui "ne veut pas forcément dire dans un service d'urgences", a indiqué François Braun.


Aurélie Loek

Tout
TF1 Info