L'info passée au crible
Verif'

Immobilier : les dépenses liées au logement ont-elles triplé en trente ans ?

Felicia Sideris
Publié le 6 avril 2022 à 18h57
Immobilier : les dépenses liées au logement ont-elles triplé en trente ans ?

Source : istock

La candidate du Parti socialiste s'est émue de la part du logement dans les dépenses des Français.
Selon Anne Hidalgo, en trente ans, ce taux "est passé de 12% à 30,40 voire 50%".
Des chiffres quelque peu exagérés.

Le "bouclier logement" fait partie des propositions phares d'Anne Hidalgo. Interrogée sur Franceinfo ce mardi 5 avril, la candidate socialiste a évoqué à nouveau cette promesse de campagne, qui vise à baisser la part du loyer dans les dépenses, afin "qu'aucun Français ne dépense plus d'un tiers de ses revenus pour se loger". Une mesure qui doit venir endiguer la hausse des loyers, de plus en plus élevés, selon l'actuelle maire de Paris. Pour preuve, elle affirme qu'en trente ans, la part du logement dans le revenu des ménages "est passée de 12% à 30,40 voire 50%". Des chiffres que nous avons vérifiés.

Des chiffres indisponibles avant 2001

Pour ce faire, nous nous sommes tournés vers les données de l'Insee, qui publie chaque année des informations sur les revenus et patrimoine des Français. Parmi ces chiffres, l'institut national chargé de la statistique décrypte le "taux d'effort" des ménages en matière de logement. Un indicateur qui représente les dépenses d'un consommateur comparé à ses revenus. Or, d'après le dernier rapport en date, publié le 27 mai 2021, les ménages français ont consacré en 2017 19,7% de leurs revenus pour se loger. Et non pas 30 ou 40% comme l'a affirmé la candidate. Ceci dit, dans certaines régions, ce taux peut exploser. À l'instar de l'Île-de-France, ou près d’un quart du revenu des ménages locataires dans le parc privé sont consacrés au paiement du loyer. 

Quant aux chiffres "il y a trente ans", ils ne sont pas disponibles en ligne. Auprès de TF1info, l'institut a confirmé ne pas avoir publié "de taux d'effort avec une profondeur temporelle plus grande que 2001". Toutefois, il y a vingt ans, la part du logement dans le revenu des ménages était de 17,6%. 

Lire aussi

Anne Hidalgo a donc amplifié quelque peu le phénomène. Ceci dit, et comme elle l'a souligné, c'est bien chez les plus mal lotis que ce coût est particulièrement élevé. Les 25% des ménages les plus modestes (majoritairement locataires) consacrent ainsi 32% de leurs revenus dans leur loyer. Se loger représente dès lors le premier poste de dépenses pour ces Français. Chez les plus aisés, il n'arrive qu'en quatrième position, derrière les transports, les biens et services divers et l'alimentation.

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Felicia Sideris

Tout
TF1 Info