Interdiction du glyphosate : "Je ne recule jamais, parfois, je patiente un peu", dit Nicolas Hulot

La rédaction de LCI
Publié le 15 octobre 2017 à 12h59
Interdiction du glyphosate : "Je ne recule jamais, parfois, je patiente un peu", dit Nicolas Hulot

ENVIRONNEMENT - Interrogé par le JDD ce 15 octobre, sur une possible interdiction du glyphosate, un herbicide classé cancérogène probable, le ministre de la Transition écologique a assuré que son objectif était d'y parvenir le plus vite possible en développant des solutions de substitution.

Alors que la Commission européenne doit à nouveau se prononcer le 25 octobre sur le renouvellement ou non de l'autorisation du glyphosate, Nicolas Hulot ne veut pas transiger. Mais aura-t-il les moyens d'appliquer sa politique sur ce sujet brûlant ? Rien n'est moins sûr. Cet été, le ministre de la Transition écologique avait rappelé la promesse d'Emmanuel Macron de voter contre le renouvellement pour dix ans de cet herbicide, le plus vendu au monde et classé cancérigène probable. 

Oui, mais... Comme le rappelle Le Parisien, le 25 septembre, le porte-parole du gouvernement - qui avait annoncé que ce produit serait interdit d’ici à 2022 - a dû rétropédaler devant la colère de la FNSEA. Tandis que trois jours plus tôt, le ministre de l'Agriculture, Stéphane Travert, indiquait lui que la France pourrait prolonger l’autorisation de "cinq à sept ans", le temps de trouver des alternatives. 

Lobbying de Monsanto, caractère nocif de l’herbicide… que reproche-t-on au glyphosate ?Source : JT 20h WE
JT Perso

Un pas en avant, un pas en arrière

Pourtant Nicolas Hulot le clame haut et fort dans le Journal du Dimanche : "Nous en savons assez pour dire qu'il faut sortir du glyphosate", sans pour autant donner d'échéance précise. "Si je ne prenais en compte que la situation immédiate des agriculteurs, je ne ferais rien car parfois ils ne peuvent pas se passer de ce produit. Si je m'inscris sur une échelle de temps plus longue et si je considère la santé des citoyens, la sagesse voudrait que je l'interdise tout de suite. C'est un équilibre à trouver", indique-t-il.

Glyphosate : "Aucune décision n'est prise pour le moment", dit Nicolas HulotSource : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

L'objectif est d'y parvenir le plus vite possible en développant des solutions de substitution

Nicolas Hulot

Même Ségolène Royal s'est invité dans le débat : "Pour lui rendre service, il faut que je sois non complaisante et exigeante", a-t-elle commenté dimanche 8 octobre dans l'émission "Questions politiques" sur France-Inter. "Et il m'arrive de l'alerter par texto sur certains sujets comme le glyphosate", a-t-elle renchérit ce dimanche dans Le Parisien. "La France aujourd'hui subit une pression de la Commission européenne, si la France fait ça, elle va faire basculer la décision", a-t-elle encore prévenu.

Alors Nicolas Hulot va-t-il interdire le glyphosate avant la fin du quinquennat ? "L'objectif est d'y parvenir le plus vite possible en développant des solutions de substitution. Sachez une chose : je ne recule jamais; parfois, je patiente un peu", a-t-il lancé à nos confrères du JDD. "Depuis cinq mois, rien ne me rend inquiet - mais rien ne m'assure non plus que je vais gagner sur tout ce à quoi je crois. En tout cas, je n'ai aucun doute sur la volonté d'Emmanuel Macron de me donner les moyens d'agir", a-t-il ajouté.


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info