Emmanuel Macron rencontrera ce mardi après-midi la cheffe du gouvernement italien Giorgia Meloni.
Cette dernière profite de son déplacement à Paris pour défendre la candidature de Rome à l'organisation de l'Exposition universelle de 2030.
Problème : la France soutient la candidature de l'Arabie saoudite.

Emmanuel Macron n'est pas la priorité de Giorgia Meloni. Si la cheffe du gouvernement italien est à Paris ce mardi, c'est d'abord pour défendre la candidature de Rome à l'organisation de l'Exposition universelle de 2030. Pas pour s'entretenir avec le président de la République, alors que les relations entre les deux pays sont tendues depuis plusieurs mois à cause des sujets migratoires. Le soutien de la France à l'Arabie saoudite pour l'organisation de l'Exposition universelle pourrait ternir un peu plus les liens entre Paris et Rome.

En effet, Emmanuel Macron soutient publiquement la candidature de Ryad. Le président a reçu le prince héritier Mohammed Ben Salmane vendredi dernier, et le pays s'est lancé auprès de la France dans une véritable entreprise de séduction. Ce lundi, son ministre des investissements a confirmé que l'Arabie saoudite entendait accélérer ses partenariats commerciaux avec la France dans les années à venir, voulant profiter de l'appétit hexagonal pour les investissements à l'étranger. 

L'UE soutient l'Italie

Quatre pays sont candidats à l'organisation de l'événement en 2030 : l'Italie, la Corée du Sud, l'Ukraine et l'Arabie saoudite. "Ça fait un peu bizarre qu’un pays européen comme la France soutienne [la candidature] de l’Arabie Saoudite", a déclaré dimanche dernier la ministre italienne du Tourisme Daniela Santanchè, rapporte Politico dans sa newsletter du jour. Encore plus lorsque l'Union européenne semble avoir accordé un soutien informel à la candidature italienne. 

Selon l'Elysée, Giorgia Meloni et Emmanuel Macron aborderont tout de même "les questions européennes et profiteront de cet entretien pour préparer le Conseil européen qui se tiendra à Bruxelles le jeudi 29 et vendredi 30 juin prochain". "Il sera aussi question du sommet de l'Otan qui se tiendra à Vilnius, en Lituanie, le mardi 11 et mercredi 12 juillet 2023. Leurs échanges seront l'occasion de réaffirmer leur soutien commun à l'Ukraine", a indiqué la présidence française.


J.F.

Tout
TF1 Info