Jordan Bardella nouveau président du Rassemblement national

Jordan Bardella élu président du RN : quel avenir pour Marine Le Pen ?

Publié le 5 novembre 2022 à 16h14
JT Perso

Source : Les MATINS LCI

Avec près de 85% des voix, Jordan Bardella est devenu ce samedi le nouveau président du Rassemblement national.
Il succède à la dirigeante sortante, Marine Le Pen.
Que va désormais faire la finaliste de l'élection présidentielle ?

Une page se tourne au Front national, devenu Rassemblement national (RN). Après onze ans à la tête du parti, Marine Le Pen, qui avait succédé en 2011 à son père, a laissé sa place ce samedi à Jordan Bardella, élu avec près de 85% des voix face à Louis Aliot. Au moment de céder son fauteuil à l'eurodéputé de 27 ans, Marine Le Pen a prononcé un discours, qui n'avait d'adieu que le nom.

Car la triple candidate malheureuse à l'élection présidentielle ne se retire pas du RN pour rien. Depuis le mois de juin et les élections législatives, elle est à la tête du plus grand groupe de l'histoire du parti à l'Assemblée nationale : 89 députés. Une victoire pour elle après plus d'une décennie à diriger cette formation politique. "Nous avons eu raison avant les autres", a-t-elle martelé devant ses militants ce samedi, se félicitant que sa "famille politique" se soit selon elle "affranchie de son rôle de supplétif". "Il fallait élargir le chemin, le paver, l'éclairer pour en faire la route qui mènerait notre famille politique de l'espoir au pouvoir."

Je serai où le pays aura besoin de moi

Marine Le Pen

Le pouvoir, c'est justement ce qu'elle cherche depuis 2012. Défaite au second tour des deux dernières élections présidentielles par Emmanuel Macron, en 2017 et 2022, Marine Le Pen avait pourtant laissé entendre que sa troisième campagne présidentielle, en avril dernier, pourrait être sa dernière. "A priori, je ne me représenterai pas", déclarait-elle au JDD en mars, un mois avant le second tour. "Cela m'étonnerait que je m'arrête totalement d'œuvrer pour les Français", tempérait-elle un mois plus tôt sur LCI.

Depuis, la situation a changé : Le Pen a réuni plus de 13 millions de voix au second tour, du jamais-vu pour le parti à la flamme, et elle dirige le plus gros groupe parlementaire à l'Assemblée nationale, derrière celui de Renaissance (ex-LaREM). Tout porte à croire qu'elle a désormais 2027 dans le viseur, libérée de la gestion de son parti, où elle restera "présente sans être étouffante", et au cœur de l'actualité politique au palais Bourbon.

Lire aussi

Le nouveau président du RN soutient d'ailleurs sa candidature. Malgré des ambitions réputées immenses, Jordan Bardella a toujours juré qu'il entendait être le premier supporter d'une nouvelle tentative de Marine Le Pen dans sa quête de l'Élysée. "Il va de soi que je serai où le pays et la cause nationale auront besoin de moi", a-t-elle lancé ce samedi. Une quatrième candidature semble plus que jamais sur les rails.


Idèr NABILI

Tout
TF1 Info