L'ancien député PS Eduardo Rihan Cypel se reconvertit dans le caleçon "made in France"

La rédaction de LCI
Publié le 7 juin 2018 à 16h53
L'ancien député PS Eduardo Rihan Cypel se reconvertit dans le caleçon "made in France"

Source : LIONEL BONAVENTURE / AFP

NOUVELLE VIE - L'ancien député socialiste de Seine-et-Marne Eduardo Rihan Cypel a choisi de se reconvertir dans les sous-vêtements, nous apprend Le Figaro ce jeudi. Une marque qui promet "la révolution par le caleçon".

La politique peut décidément conduire à tout. Après Nicolas Sarkozy reconverti dans l'hôtellerie, Thierry Mandon dans les médias (avec l'éphémère magazine Ebdo) et Arnaud Montebourg dans le miel et les amandes, c'est au tour de l'ancien député PS Eduardo Rihan Cypel d'officialiser sa nouvelle vie professionnelle. 

L'ancien élu de Seine-et-Marne de 42 ans, battu par le candidat de la majorité présidentielle en juin 2017, a décidé de se reconvertir... dans le caleçon. Une information relatée dans les colonnes du Figaro, et confirmée par l'intéressé sur son compte Twitter. 

Nous ne pouvons pas afficher ce tweet.


Twitter conditionne l'affichage des tweet au dépôt de traceurs “réseaux sociaux” permettant de suivre votre navigation sur nos services.

Pour afficher ce post, vous pouvez cliquer sur “paramétrer mes cookies” et accepter les traceurs liés à la finalité “réseaux sociaux”.

Sans une telle acceptation, vous ne pourrez pas accéder à ce tweet.

Pour plus d’information, visitez la politique « cookies » Twitter.

Révolutionnaire

Le député s'est associé à la styliste Virginie Sartres pour mettre au point une nouvelle ligne de sous-vêtements baptisée "Brumaire Paris", en référence au calendrier révolutionnaire, mais avec "flocage abeilles impériales" et "fleurs de lys"...

C'est d'ailleurs la tonalité du slogan retenu par la nouvelle marque de l'ex-élu socialiste : "La révolution par le caleçon". Une marque qui revendique le "made in France", et promet de "bousculer les codes du caleçon traditionnel et définir un nouveau calendrier des collections", en travaillant "avec des fournisseurs qui respectent le droit du travail" et en collaboration avec des artistes. 

Soutien de Vincent Peillon à la primaire socialiste de 2017, Eduardo Rihan Cypel avait déjà débuté une autre vie professionnelle après son échec aux législatives en devenant chroniqueur sur la radio Nova. 


La rédaction de LCI