L'ex-ministre Najat Vallaud-Belkacem élue présidente de France terre d'asile

V.M avec AFP
Publié le 2 juillet 2022 à 16h45
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

L'ancienne ministre socialiste de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem a été élue samedi présidente de France terre d'asile, annonce l'ONG.
Retirée de la politique depuis 2017, elle reste à la tête d'une autre ONG, One.

La vie d'après la politique se poursuit pour Najat Vallaud-Belkacem. L'ancienne ministre emblématique de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche sous François Hollande a été élue samedi présidente de France terre d'asile, a annoncé l'ONG. 

L'organisation avait déjà indiqué, mi-juin, l'arrivée prochaine de l'intéressée, lors du renouvellement du conseil d'administration. Najat Vallaud-Belkacem succède ainsi au conseiller d'État Thierry Le Roy, qui a effectué deux mandats. 

Lire aussi

"Respect"

"Rares sont les acteurs qui, à ce point, vous inspirent le respect", a réagi l'ex-ministre socialiste dans le communiqué de l'association. "France terre d’asile, c’est 50 ans de défense, jamais prise en défaut, de ceux que le sort a contraint à quitter leur terre pour chercher asile ailleurs."

"Cinquante ans d’accueil, d’information, d’orientation, d’hébergement, d’accompagnement psychologique d’individus exténués, traumatisés, confrontés depuis si longtemps à un milieu hostile, et parmi eux tout particulièrement les mineurs isolés étrangers", a-t-elle ajouté. "C’est par leur sort, par la révolte permanente face à l’instrumentalisation qui est faite dans le débat public de ces vulnérables parmi les vulnérables, que j’en suis venue à regarder et admirer le travail de France terre d’asile."

Najat Vallaud-Belkacem ne sera pas salariée de France terre d'asile. Elle conserve par ailleurs la direction générale de ONE, une ONG qui lutte notamment contre l'extrême pauvreté. L'ex-ministre préside aussi le conseil stratégique de Tent Partnership for Refugees, une fondation qui mobilise les entreprises du secteur privé pour employer des réfugiés. 

Depuis son échec aux législatives de 2017, elle avait tenté un retour en politique avant d'être largement battue aux élections régionales de 2021 en Auvergne-Rhône-Alpes. 


V.M avec AFP

Tout
TF1 Info