La cote de satisfaction d'Emmanuel Macron et Edouard Philippe repart à la baisse

Publié le 21 mars 2019 à 19h17
La cote de satisfaction d'Emmanuel Macron et Edouard Philippe repart à la baisse
Source : LIEWIG-POOL/SIPA

EXCLUSIF - L'exécutif essuierait-il de plein fouet la recrudescence des violences en marge des manifestations des Gilets jaunes ? Selon notre baromètre OpinionWay du jeudi 21 mars, la satisfaction à l'égard de l'action du chef de l'Etat et du Premier ministre se rapproche d'un plancher historique.

Est-ce un effet de l'"acte 18" des Gilets jaunes, qui a vu les plus violents des manifestants mettre à sac des magasins, des kiosques et la très chic brasserie du Fouquet's, sur les Champs-Elysées ? Un rejet des dernières mesures portant sur une intensification de la répression des casseurs et de l'encadrement des mobilisations des Gilets jaunes ? Toujours est-il que la cote de popularité de l'exécutif repique du nez, cette semaine, selon notre baromètre OpinionWay pour LCI.  

Du côté d'Emmanuel Macron, après un pic à 32% d'approbation le 14 mars, il retourne à un quasi-plus bas historique avec seulement 29% d'opinions favorables. Pour le voir descendre plus bas, il faut remonter à septembre 2018, avec une popularité évaluée à 28%. En conséquence, le nombre de mécontents est, là aussi, très élevé : 69% des Français dans l'enquête jugent négativement son action, conter 66% la semaine précédente. 

Cotes de satisfaction d'Emmanuel Macron et Edouard Philippe, le 21 mars 2019
Cotes de satisfaction d'Emmanuel Macron et Edouard Philippe, le 21 mars 2019 - OpinionWay/LCI

Plus bas historique pour Edouard Philippe

Dans le détail, ils sont 45% à être très mécontents, 24% à être assez mécontents, 23% à être assez satisfaits et 6% à être très satisfaits. On retrouve la moindre satisfaction chez les électeurs de Jean-Luc Mélenchon et de Marine Le Pen (seulement 12% d'approbation), puis chez les électeurs hamonistes (28%) et fillonistes (38%). Même chez ses électeurs, la cote du chef de l'Etat est en chute libre, puisqu'il perd cinq points chez ses fidèles en une semaine, de 69 à 64% de sondés satisfaits.

Le Premier ministre s'en sort à peine mieux, avec 30% d'approbation, en baisse d'un point par rapport au 14 mars et 68% de désapprobation, en hausse de 2 points. Un sort à peine meilleur qu'il doit à la bienveillance relative que lui conserve l'électorat de François Fillon, avec tout de même 47% de sondés satisfaits, contre 52% d'insatisfaits. Reste qu'il s'agit là d'un record de désapprobation pour le Premier ministre qui, jusque-là, n'avait réuni que 67% d'insatisfaction depuis qu'il est mesuré par notre baromètre.

L’enquête a été réalisée à partir d’un échantillon de 1009 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, interrogées les 20 et 21 mars.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info