Emmanuel Macron positif au Covid-19

La Lanterne, ce lieu présidentiel de villégiature où Emmanuel Macron a choisi de s'isoler

Justine Faure
Publié le 18 décembre 2020 à 12h11
JT Perso

Source : TF1 Info

QUARANTAINE - Le chef de l'État a rejoint jeudi soir la résidence officielle de la Lanterne, près de Versailles. Depuis ce pavillon de chasse, il pourra "à la fois s'isoler et continuer à travailler", indique l'Élysée. De taille relativement modeste, le bâtiment est aménagé pour conduire les affaires du pays.

Depuis jeudi soir, le président de la République s’est isolé à la Lanterne, résidence officielle des chefs d’État français. Le jour même de l'annonce de sa positivité au Covid-19, Emmanuel Macron a choisi de quitter Paris pour se rendre dans ce pavillon de chasse situé près du château de Versailles (Yvelines), "où il pourra à la fois s'isoler et continuer à travailler", a indiqué l'Élysée.

La présidence de la République a en effet rapidement fait savoir que le chef de l'Etat assurerait ses fonctions, à distance, notamment en participant par visio-conférence aux réunions ou conseils auxquels il était attendu ces prochains jours. Et selon l'ancien secrétaire général de l'Élysée de François Hollande René-Pierre Lemas, la Lanterne "est un lieu dans lequel tout est organisé pour que le président de la République puisse travailler. Donc quand le président de la République est à la Lanterne, il a exactement les mêmes outils que ceux qu’il pourrait avoir à l’Élysée", a-t-il expliqué ce vendredi matin sur LCI.

Un "écrin" plus propice à l'isolement

Toutefois, pourquoi Emmanuel Macron a-t-il privilégié cette résidence discrète et isolée, plutôt que rester à l'Élysée ? Tout d'abord, il souhaitait s'isoler également de son épouse Brigitte Macron. Bien que testée négative, elle restera en quarantaine au palais présidentiel. Il semblerait également qu'il soit plus facile de respecter les règles de distanciation à la Lanterne, où le personnel et les allées et venues sont bien moins importants. Selon Patrice Machuret, auteur d’Un long dimanche à Versailles. La République à la Lanterne, les appartements privés sont mieux isolés. "La Lanterne est un écrin (...) où l’on ne croise pas les conseillers qui travaillent dans l’aile gauche et n’ont accès ni à la bâtisse principale ni au jardin", déclarait-il à Paris Match en 2013.

Le corps de logis principal est composé d'un rez-de-chaussée et d'un étage sous combles. Ses façades sur cour et sur jardin présentent sept travées, dont celle du centre est surmontée d'un fronton orné de stucs. Patrice Machuret précise : "la bâtisse mesure deux fois 100 mètres carrés et ne comporte que deux chambres. C’est petit pour une résidence de chef d’État. Mais il y a deux autres ailes indépendantes. Dans celle de gauche, deux studios ont été aménagés."

Lire aussi

Un parc de 4 hectares, une piscine et un terrain de tennis

Officiellement résidence de villégiature des Premiers ministres, la Lanterne a été mise à la disposition de Nicolas Sarkozy, à sa demande, après son élection à la présidence de la République en 2007. Il y a passé de nombreux week-end, et sa nuit de noce après son mariage avec Carla Bruni-Sarkozy. C'est également là qu'il a eu un malaise, en juillet 2009, lors d'un jogging dans le parc de 4 hectares. Au deuxième été de son mandat, François Hollande préférera également cette bâtisse au fort de Brégançon, dans le Var, pour passer ses vacances. La Lanterne est dotée d'une piscine et d'un court de tennis, ajoutés par l'ancien Premier ministre Michel Rocard.

La demeure fut édifiée en 1787 par le prince de Poix, gouverneur de Versailles et capitaine des chasses. Aliénée à la Révolution, La Lanterne a été rachetée par la Couronne en 1818 et repérée par André Malraux, ministre de la Culture du général de Gaulle. Il s'y est réfugié lorsque son appartement a été détruit par un attentat de l'OAS. En 1959, le général avait décidé de réserver le domaine aux Premiers ministres, avant qu'il ne soit transféré au président de la République sous Nicolas Sarkozy.


Justine Faure

Tout
TF1 Info