La maire de Canteleu, poursuivie pour trafic de drogue, démissionne pour "raisons de santé"

par J.F.
Publié le 21 février 2024 à 17h24

Source : JT 20h WE

La maire PS de Canteleu (Seine-Maritime), Mélanie Boulanger, poursuivie pour complicité de trafic de drogue, a annoncé mercredi qu'elle démissionnait de son mandat.
Elle invoque des "raisons de santé".

"Ma santé s’est considérablement affaiblie", "l’annonce - le 12 janvier - de mon renvoi devant un tribunal correctionnel m’a (...) infligé une décompensation aussi inattendue que préoccupante. Depuis, c’est un combat pour ma santé que je dois mener, avec l’aide de mes proches et de la médecine." Dans un communiqué publié ce mercredi 21 février, la maire PS de Canteleu (Seine-Maritime) Mélanie Boulanger annonce sa démission de son mandat, à cause du combat qu'elle mène pour prouver son "innocence" alors qu'elle est poursuivie avec l'un de ses adjoints pour complicité de trafic de drogue.

En janvier, deux juges d'instruction de Bobigny (Seine-Saint-Denis) ont ordonné le renvoi devant le tribunal correctionnel de Mélanie Boulanger, d'un de ses adjoints et de 17 autres personnes soupçonnées d'être impliquées dans un vaste trafic de stupéfiants dans cette commune de 14.000 habitants, proche de Rouen. La date du procès n'a pas été précisée. Mélanie Boulanger est notamment soupçonnée d'avoir donné des informations aux auteurs de trafic sur les contrôles de police, retardant la pose de caméras de vidéosurveillance, ce qu'elle a toujours démenti.

"Cette accusation me salit et me fait souffrir, autant qu’elle abîme l’image de notre ville et celle de ma famille", affirme encore la maire dans son communiqué, qualifiant de "surréaliste" cette accusation.


J.F.

Tout
TF1 Info