L'ancien scooter de François Hollande, très médiatisé au cours de son quinquennat, a été adjugé 20.500 euros lors d'enchères qui se sont tenues dimanche à Montbazon (Indre-et-Loire).
L'acheteur est le propriétaire d'un musée de l'automobile, où le célèbre engin sera exposé au public.
La valeur réelle de ce modèle est bien moindre.

Il est passé à la postérité il y a une décennie, via des photos volées dans la presse people. Le désormais célèbre scooter Piaggio MP3 125 de François Hollande a été adjugé à 20.500 euros ce dimanche lors d'enchères qui se sont tenues à Montbazon (Indre-et-Loire). L'affaire a été conclue en une dizaine de minutes seulement.

L'heureux acquéreur est Denis Bréhéret, qui est propriétaire d'un musée de l'automobile baptisé "Prestige et collection" à Jallais (Maine-et-Loire). Il devra s'acquitter, au total, de 25.420 euros, frais compris. Le deux-roues n'appartenait plus à l'ancien président de la République puisqu'il avait été vendu par l'Élysée à la fin de son quinquennat. 

Il fait "partie de l'histoire de France"

Le nouveau propriétaire a indiqué vouloir exposer le deux-roues afin que "tout le monde puisse en profiter". Ce scooter "fait partie de l'histoire de France", a-t-il vanté. "Je le présenterai parmi les 120 véhicules que je possède déjà, qui vont de 1922 à aujourd'hui", a-t-il déclaré par téléphone à l'AFP.

Pour ces enchères, les commissaires-priseurs avaient mis en scène l'engin, surmonté d'un drapeau tricolore et agrémenté d'une réplique de la tour Eiffel de 5 mètres de hauteur. Le scooter, qui comptabilise déjà 34.000 kilomètres, n'est estimé qu'entre 1300 et 4000 euros sur le marché de l'occasion. Il avait été mis à prix à 10.000 euros.

En 2014, des photos de presse volées publiées montraient le président de l'époque rendant visite, en toute discrétion, à sa nouvelle compagne devenue depuis son épouse, l'actrice et réalisatrice Julie Gayet. 


V.M avec AFP

Tout
TF1 Info