Le député Paul Giacobbi en correctionnelle pour détournements de fonds publics

par Loïc LE CLERC
Publié le 14 septembre 2016 à 10h23
Le député Paul Giacobbi en correctionnelle pour détournements de fonds publics

Source : PASCAL POCHARD CASABIANCA / AFP

POLITIQUE - 24 personnes, dont trois élus de Haute-Corse parmi lesquels le député Paul Giacobbi, seront jugés pour détournement de fonds public. Le débouché de l'affaire des gîtes ruraux.

A la fin de l'année, du 21 novembre au 2 décembre, le député de Haute-Corse Paul Giacobbi (divers gauche), va se retrouver au tribunal correctionnel de Bastia. L'élu, en plus de 23 autres prévenus, est mouillé dans l'affaire des gîtes ruraux, une histoire de détournement de fonds publics.

Paul Giacobbi a été renvoyé en correctionnel mardi 13 septembre, au terme de l'enquête. Le conseil départemental de Haute-Corse a reversé 480.000 euros de subventions frauduleuses, entre 2008 et 2011, dans le cadre du programme d'aide à la création de gîtes ruraux. A l'époque, Giacobbi était président de ce conseil, rapporte le procureur de Bastia Nicolas Bessone, confirmant une information de Corse-Matin.

Détournement d'argent public à des fins privés

C'est la cellule anti-blanchiment à Bercy, Tracfin, qui a découvert ces détournements d'argent public. Destinées à la construction de gîtes ruraux, ces subventions servaient en réalité à financer des travaux privés de l'un des fils de Dominique Domarchi, un proche de Giacobbi assassiné en mars 2011. Tracfin a ensuite épluché plusieurs comptes de proches d'élus locaux et découvert d'autres versements suspects.

Deux autres élus du département vont être jugés pour prise illégale d'intérêts, il s'agit de Jacques Costa et Paul-Marie Mancini. On retrouve également sur le banc des accusés cinq fonctionnaires du conseil départemental et seize autres prévenus, bénéficiaires de subventions indues. Ils encourent des peines allant jusqu'à 10 ans d'emprisonnement et un million d'euros d'amende, ainsi que l'inéligibilité et l'interdiction d'exercer toute fonction publique.


Loïc LE CLERC

Tout
TF1 Info