L'info passée au crible
Verif'

Législatives 2022 : le candidat Aymeric Caron défend-il un "permis de voter" ?

Caroline Quevrain
Publié le 4 mai 2022 à 13h28
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Le candidat de la Nouvelle Union populaire est accusé, sur la base d’une vidéo, de défendre un "permis de voter" accordé à certains citoyens.
En réalité, cet extrait date de 2017, lorsque Aymeric Caron faisait la promotion de son livre "Utopia 21".
Ce dernier nous indique assumer ses propos, mais dénonce une tentative de lui nuire.

Aussitôt déclaré, aussitôt critiqué. Fraichement déclaré pour les législatives dans la 18e circonscription de Paris, Aymeric Caron est visé par une polémique ce mercredi 5 mai. Le nouveau candidat de la NUPES (Nouvelle Union populaire écologique et sociale) défendrait "un permis de voter" pour certains Français, d’après une interview de lui sur le plateau de "C à vous" et relayée actuellement sur Twitter. 

Utopia 21 et des "propositions utopiques"

Dans ce court extrait de 30 secondes, l'animatrice Anne-Elisabeth Lemoine lui demande : "Vous voulez instaurer un permis de voter. Le citoyen inculte et irresponsable n’aura plus voix au chapitre. C’est une drôle de démocratie ça, quand même ? Qui décide qui est assez cultivé pour avoir le droit de voter ?" Et Aymeric Caron de répondre : "La société. Exactement comme notre société décide de qui peut être médecin, qui peut être avocat, nous avons nous-mêmes créé des instances avec des sages pour ensuite donner des diplômes aux uns et aux autres. De la même manière que c’est la société qui décide de qui peut conduire une voiture".

Plusieurs personnalités, du président des Patriotes Florian Phillipot à la députée LaREM Laëtitia Romeiro Dias, ont partagé cet extrait, en arguant qu’Aymeric Caron se montre favorable à ce que l’on accorde le droit de vote à certains citoyens, et pas à d’autres.

Nous avons retrouvé sur Youtube le passage complet d’Aymeric Caron, d’où provient cet extrait. Celui-ci date en réalité du 21 novembre 2017. Ce jour-là, le journaliste et écrivain était invité de l’émission de France 5 dans le cadre de la promotion de son nouveau livre, Utopia XXI. Au cours de cet entretien d’une vingtaine de minutes, il revenait donc sur le contenu de son livre, qu’il présente comme la continuation de l’œuvre du philosophe Thomas More, Utopia. En substance, il y formulait alors des "propositions utopiques", figurant dans une deuxième partie et destinées à redonner envie aux citoyens de s’investir dans la vie démocratique. 

Lire aussi

Parmi elles, le permis de voter, qui existerait déjà officieusement à travers le vote possible à la majorité. Contacté, Aymeric Caron évoque d’abord l’influence potentielle d’un journaliste qui aurait une dent contre lui et dénonce même "une entreprise délibérée de nuisance". Sur le fond, le candidat aux législatives considère que sur le droit de vote, "le critère de l’âge ne suffit pas", ce qu’il dit expliquer dans le livre. Et ajoute "ne renier aucun de (ses) propos" de l’époque, même s’il les inscrit dans un contexte. "Ce livre est là, il est disponible et tout le monde peut lire." 

Pour autant, il ne souhaite pas porter la mesure aux élections de juin, et ne tient pas à s’épancher davantage sur les autres critères qui devraient être mis en place pour permettre aux citoyens de voter. "Dans la mesure où je m’engage dans une campagne pour un collectif, je ne peux pas avoir ce débat aujourd’hui. Ce que je veux porter maintenant, c’est le programme" de l’Union populaire, conclut-il. 

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Caroline Quevrain

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info