Élections législatives : le camp présidentiel perd sa majorité absolue, poussée historique du RN

Stéphane Ravacley, Rachel Keke... Ces candidats issus de la société civile qui veulent rejoindre l'Assemblée

Léa Prati
Publié le 6 mai 2022 à 17h49
Stéphane Ravacley, Rachel Keke... Ces candidats issus de la société civile qui veulent rejoindre l'Assemblée

Source : JOEL SAGET / AFP

Stéphane Ravacley a été investi pour les élections législatives dans le Doubs par EELV.
Le boulanger s'était fait connaître pour sa grève de la faim pour la régularisation de son apprenti.
De son côté, la gréviste de l'Ibis Batignolles, Rachel Keke, a été désignée cheffe de file dans le Val-de-Marne.

"Vous voyez des ouvriers à l’Assemblée ? Vous voyez des handicapés, des chômeurs, des artisans ? Non, aucun", lance Stéphane Ravacley, au micro de RTL. Le boulanger s'était fait connaître, en janvier 2021, en menant une grève de la faim pour la régularisation de son apprenti d'origine guinéenne. Aujourd'hui, il s'illustre dans un autre domaine : la politique. L'homme âgé de 53 ans a annoncé être investi par Europe Écologie-Les Verts (EELV) dans le Doubs pour les élections législatives de 12 et 19 juin. 

Initialement soutenu par le Parti socialiste (PS), il devient donc candidat sous l'égide du parti écologiste auquel a été dévolue cette circonscription dans le cadre de la Nouvelle union populaire, écologique et sociale (Nupes) initiée par Jean-Luc Mélenchon. Souhaitant garder son indépendance, il a cependant précisé qu'il ne s'encartera pas à la formation Europe Écologie-Les Verts pour autant même si, en cas d'élection, il siégera à l'Assemblée à leurs côtés.

Vers de nouveaux profils à l'Assemblée ?

Fils d'agriculteur, boulanger à Besançon depuis 25 ans, Stéphane Ravacley avait mené en janvier 2021 une grève de la faim de dix jours pour protester contre la possible expulsion de son apprenti guinéen, Laye Fodé Traoré, mineur isolé qui n'avait pas obtenu de titre de séjour à sa majorité. La situation du jeune homme avait finalement été régularisée par la préfecture de Haute-Saône. En février dernier, au lendemain de l'offensive russe en Ukraine, il avait lancé un appel aux dons pour venir en aide aux Ukrainiens et avait acheminé 25 camions d'aide humanitaire en Pologne. 

"La candidature de Stéphane Ravacley a vraiment un intérêt pour diversifier les profils à l'Assemblée nationale", a affirmé la secrétaire régionale Europe écologie-Les Verts en Franche-Comté, Cécile Prud’homme. "Boulanger, c'est une profession qui n'est jamais représentée", ajoute-t-elle. Et il n'est pas le seul membre de la société civile a rêvé de rejoindre les bancs de l'Assemblée. 

C'est aussi le cas de Rachel Keke, militante syndicale qui a participé au mouvement social des femmes de ménage de l'Ibis Batignolles. Gouvernante dans cet hôtel, elle a mené avec ses collègues une grève de plus de vingt-deux mois pour obtenir une hausse de leur salaire et une amélioration de leurs conditions de travail. Aujourd'hui, elle se lance dans la politique : elle a été désignée cheffe de file, au côté de Hadi Issahnane, conseiller municipal LFI de Chevilly-Larue, par La France Insoumise à la 7ᵉ circonscription du Val-de-Marne.

Alors, l'Assemblée nationale est-elle en train de se diversifier et de devenir plus représentative de la société ? Selon une note qu'elle a produite, les cadres y seraient représentés à hauteur de 32% contre seulement 2,6% pour les agriculteurs. Et de plus en plus d'individus issus de la société civile tente d'y prendre place. 

Lire aussi

Citons également Bruno Attal, policier et youtubeur d'extrême droite, a été investi par Reconquête! à Vénissieux, en face du militant LFI Taha Bouhafs. Autre personnalité notable : l'avocat Charles Consigny est désormais candidat LR dans la 4e circonscription des Yvelines. Il s'était auparavant mobilisé dans la campagne de Valérie Pécresse. Enfin, l'éleveur Pascal Lavergne, âgé de 55 ans, est candidat pour LREM dans la 12ème circonscription de Gironde. 


Léa Prati

Tout
TF1 Info