Jean-Luc Mélenchon, "élu" Premier ministre en juin ?

Législatives : Jean-Luc Mélenchon accuse Elisabeth Borne de "refuser" de débattre avec lui

Maëlane Loaëc
Publié le 14 juin 2022 à 16h31
JT Perso

Source : RUTH ELKRIEF 2022

Le leader de l'alliance de gauche a affirmé que la Première ministre avait décliné son invitation à l'affronter dans un débat organisé par France 2.
La chaîne a indiqué qu'Elisabeth Borne avait été invitée, "comme d'autres", à participer à une émission jeudi, mais avait refusé à cause d'un déplacement dans sa circonscription.

Elle est déjà installée à Matignon, il espère pouvoir récupérer sa place. Dans un communiqué publié mardi sur Twitter, le leader de la Nupes Jean-Luc Mélenchon, qui se rêve Premier ministre, a reproché à Elisabeth Borne de refuser de l'affronter dans un débat. D'après l'Insoumis, la chaîne France 2 s'était proposée pour organiser ce débat public entre les deux tours des législatives, ce que la Première ministre aurait décliné.

"Depuis sa nomination, je propose à Madame Borne un débat public avec moi. Une confrontation d’idées entre elle, actuelle Première ministre choisie par M. Macron, et moi, qui serais Premier ministre si la Nupes devient majoritaire dimanche prochain, serait de nature à éclairer les électeurs", a-t-il assuré. Le troisième homme de la présidentielle espère en effet que l'alliance de gauche, arrivée au coude-à-coude avec le camp présidentiel lors du premier tour, remporte la majorité absolue pour qu'il puisse être nommé chef de l'exécutif et impose une cohabitation à Emmanuel Macron. 

"Hier, la Première ministre a refusé ce débat. La chaîne France 2 avait offert d’organiser ce débat. Elisabeth Borne a refusé", a cinglé Jean-Luc Mélenchon. Interrogée par l'AFP, France 2 a répondu qu'Elisabeth Borne avait été "sollicitée comme d’autres invités pour participer à notre émission de ce jeudi, comme Jean-Luc Mélenchon. Elle a décliné, étant en circonscription jeudi et vendredi. C’est la seule raison invoquée par Matignon"

"Il n'est pas candidat, à part au poste de Premier ministre", "ce serait donner beaucoup d'importance à Jean-Luc Mélenchon", a toutefois indiqué l'entourage présidentiel à RTL. Lundi, l'Insoumis avait déjà lancé devant le QG de la Nupes à Paris un appel à la cheffe du gouvernement, affirmant avoir "des questions économiques sérieuses, qui nous concernent toutes et tous, à poser au gouvernement"

Lire aussi

Par ailleurs, le leader de la Nupes a reproché à Emmanuel Macron dans son communiqué de laisser ses lieutenants s'exprimer à sa place. "Le Président de la République à l’étranger et Madame Borne aux abonnés absents. La campagne va-t-elle se limiter aux outrances de M. Castaner et Mme. Montchalin ?", a-t-il lancé, le chef de l'État décollant ce mardi après-midi pour la Roumanie

Quant à Christophe Castaner, le président du groupe La République En Marche à l'Assemblée Nationale, il s'est écharpé ces dernières heures avec l'Insoumis, lui reprochant d'avoir lancé ce mardi matin sur France 2 un appel au vote aux "fachos pas fâchés", un "laspsus" dont le député d'extrême gauche s'est ensuite excusé sur Twitter, expliquant avoir inversé son habituelle expression "fâchés par fachos". Jean-Luc Mélenchon vise aussi la ministre de la Transition écologique, Amélie de Montchalin, qui lâche de nombreux coups contre son camp, accusant notamment son programme de "rejoindre celui de l'extrême droite".


Maëlane Loaëc

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info