Jean-Luc Mélenchon, "élu" Premier ministre en juin ?

Jean-Luc Mélenchon Premier ministre ? Le patron du Medef prédit un "impact absolument massif" sur l'économie

Idèr Nabili
Publié le 8 juin 2022 à 9h54
JT Perso

Source : TF1 Info

Invité de LCI ce mercredi, le patron du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, appelle le gouvernement à mettre en place des aides ciblées pour augmenter le pouvoir d'achat des Français.
Et craint une arrivée de Jean-Luc Mélenchon à Matignon, qu'il compare à celle d'Alexis Tsipras au pouvoir grec.

C'est une problématique qui ne quittera pas le débat public de sitôt : comment augmenter le pouvoir d'achat, dans un contexte d'inflation persistante ? Pour y répondre, le gouvernement a annoncé mardi le versement "à la rentrée" d'un nouveau chèque à destination des familles modestes, qui sera directement ajouté sur le compte en banque des ménages concernés. "C'est l'indemnité inflation du mois de novembre dernier, mais pas versée par les employeurs", commente sur LCI Geoffroy Roux de Bézieux, président du Medef (voir vidéo en tête de cet article).

Le "patron des patrons" se félicite que cette aide soit "mieux ciblée" qu'à l'automne 2021. "C'est un progrès", note-t-il. "A priori, cela sera en fonction du nombre d'enfants et du revenu du foyer." "Nous comprenons l'inquiétude" des Français à propos de leur pouvoir d'achat, poursuit-il. "Nous recommandons un ciblage maximum. Sur le prix de l'essence, il faut absolument trouver un dispositif qui cible les gens qui ont besoin de prendre leur voiture pour aller travailler, et pas tout le monde."

Pour Roux de Bézieux, la politique économique de Mélenchon "nie la réalité"

Des mesures très différentes de celles proposées par Jean-Luc Mélenchon, le leader de la Nupes qui espère succéder à Elisabeth Borne à Matignon. Face à l'inflation, l'alliance des principaux partis de gauche propose en effet de bloquer les prix des produits de première nécessité, d'augmenter le Smic à 1500 euros nets, ou encore de revaloriser le point d'indice des fonctionnaires de 10%.

Un programme économique vivement critiqué par les opposants de la Nupes, mais aussi par le Medef. Si Jean-Luc Mélenchon accède à Matignon, cela aurait "un impact absolument massif" sur l'économie, anticipe Geoffroy Roux de Bézieux. "La Grèce a eu Jean-Luc Mélenchon : Alexis Tsipras. Au bout de trois ans, il a amené le pays au bord du gouffre. Jean-Luc Mélenchon, c'est le même programme."

Le président du Medef estime que le troisième de la dernière élection présidentielle ne pourra pas assumer ses propositions dans la durée. "Au bout de 18 mois, Jean-Luc Mélenchon, rattrapé par la réalité, nos partenaires européens et les chiffres économiques, fera un virage à 180 degrés", prédit Geoffroy Roux de Bézieux. "C'est une politique économique qui nie la réalité."

Mardi, au cours d'un point presse destiné à la présentation du chiffrage du projet de la Nupes, Jean-Luc Mélenchon s'était déjà amusé des critiques. "Nous avons chiffré la totalité de notre programme économique en le faisant entrer dans la matrice de la Banque de France", avait-il répondu. "250 milliards seront injectés. Remonteront, en taxes et cotisations sociales, 267 milliards. [...] Le pays peut avoir confiance en nous. Le plan a été sérieusement travaillé et planifié."


Idèr Nabili

Tout
TF1 Info