L'info passée au crible
Verif'

Législatives : le ministère de l’Intérieur refuse-t-il d’enregistrer les candidatures de la Nupes ?

Caroline Quevrain
Publié le 17 mai 2022 à 16h37, mis à jour le 18 mai 2022 à 10h27
La Nouvelle Union populaire écologique et sociale

La Nouvelle Union populaire écologique et sociale

Source : JULIEN DE ROSA / AFP

Jean-Luc Mélenchon a dénoncé le fait que les candidats ne puissent s'inscrire sous l'étiquette de la Nouvelle Union populaire, écologique et sociale (Nupes).
Le ministère de l’Intérieur confirme "ne pas réunir sous une seule nuance politique ces candidats" mais sous leur parti d’origine, à savoir LFI, le PS, ou encore EELV.
LFI promet un recours devant le Conseil d’État si ce refus est définitif.

Mise à jour du 18/05 : ajout de précisions apportées par le ministère de l'Intérieur sur la distinction entre les situations d'Ensemble et de la Nupes.

Avant la campagne officielle des élections législatives, vient le temps du dépôt des candidatures en préfecture. Jusqu’au 20 mai, les candidats doivent se déclarer sous leur étiquette politique avant d’être reconnus officiellement dans la course à l’Assemblée. Mais d’après Jean-Luc Mélenchon, "le ministère de l’Intérieur refuse d’enregistrer la ‘Nouvelle Union populaire’ pour les déclarations de candidatures". 

En réalité, ces accusations s’appuient sur des cas recensés lundi 16 mai chez LFI, où deux candidats dans l’Ariège et dans le Rhône n’ont pu se déclarer en préfecture sous l’étiquette Nouvelle Union populaire, écologique et sociale (Nupes). Sollicité, le ministère de l’Intérieur nous confirme ne pas enregistrer de candidatures de la Nupes en raison d'une circulaire du 16 mai qui attribue une nouvelle grille de nuance politique. Ce texte détermine sous quelle bannière les candidats aux législatives doivent s’inscrire auprès de l’administration et auxquels ils seront rattachés politiquement.

"Ces partis se présentent de manière indépendante"

L’Intérieur distingue donc, pour ces élections, les situations politiques de la majorité, réunie sous Ensemble (Renaissance ex-LaREM, MoDem et Horizons), et de la gauche, réunie sous la Nupes (LFI, PS, PC et EELV). Selon le ministère, les candidats de la majorité présidentielle peuvent se présenter sous leur étiquette commune car "une nuance Ensemble ! est créée en lieu et place de La République en Marche (désormais intitulée Renaissance), du Mouvement Démocrate et comprenant l’ensemble des formations politiques alliées". Mais ce n’est pas le cas des candidats de la gauche, considère la place Beauvau, pour qui cet accord "tend à démontrer la volonté pour ces candidats de rester attachés à leur parti d’origine". 

De plus, le fait que "ces partis se présentent par ailleurs de manière indépendante" le conduit à "ne pas réunir sous une seule nuance politique ces candidats" mais sous l'intitulé de leur parti d'origine, à savoir LFI, le PS, le PC ou EELV. Interrogé sur les raisons d’une telle distinction entre ces deux coalitions politiques, le ministère de l’Intérieur nous précise qu'"Ensemble a une existence légale, un bureau, etc. Ce n'est pas le cas de la NUPES qui ne s'est pas constituée en association de financement électoral". Par ailleurs, la nouvelle grille retenue par le ministère donne également deux nuances aux partis LR et UDI, qui ont constitué un accord en vue des élections. 

De son côté, LFI y voit une stratégie visant à "démobiliser les électeurs de la Nupes" et à "diminuer artificiellement les scores" obtenus par la coalition. "Avec ce nouveau nuancier, le ministère organise les conditions d’une comptabilisation séparée des candidatures qui se revendiquent de la Nupes et qui ont pourtant le même programme", dénonce Paul Vannier, candidat dans la 5e circonscription du Val-d’Oise. 

Dans un communiqué, la Nupes demande au ministère de l'Intérieur "la création d'une nuance Nupes afin de pouvoir comptabiliser les résultats de toutes les candidatures Nupes dans une même nuance". Si la requête échoue, elle compte "utiliser les voies de justice et saisir le Conseil d’État", comme indiqué à TF1info. 

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Caroline Quevrain

Tout
TF1 Info