Macron II : les premiers jours du gouvernement Borne

Législatives : que risque Elisabeth Borne en cas de défaite dans le Calvados ?

Justine Faure
Publié le 19 mai 2022 à 18h04
Législatives : que risque Elisabeth Borne en cas de défaite dans le Calvados ?

Source : AFP

Elisabeth Borne a confirmé qu'elle maintenait sa candidature aux élections législatives dans la 6e circonscription du Calvados.
Un pari pour la Première ministre, qui ne s'est jamais soumise au suffrage universel.
En cas de défaite, elle pourrait perdre sa place à Matignon.

Elle n'a jamais brigué aucun mandat et n'a jamais été élue. Avant d'être nommée à Matignon lundi dernier, Elisabeth Borne avait choisi de se lancer dans la 6e circonscription du Calvados, dans laquelle elle a été investie par la majorité présidentielle. Et sa nomination à la tête du gouvernement n'y changera rien : elle a fait savoir mercredi qu'elle maintenait sa candidature. 

"Elisabeth Borne est une femme d’engagement. Elle est et restera candidate aux élections législatives. C’est toute la différence avec ceux qui disent "élisez-moi" à une élection où ils ne sont pas candidat", avait réagi le délégué général de La République en marche Stanislas Guerini, visant par ailleurs Jean-Luc Mélenchon.

Tout sauf une prise de risque

Toutefois, ce pari n'est pas sans risque. En cas de défaite, Elisabeth Borne pourrait faire une croix sur son poste de Première ministre. En 2017, l'Elysée avait indiqué que les ministres candidats aux législatives battus dans leurs circonscriptions devraient démissionner, reconduisant une règle instaurée en 2007 par Nicolas Sarkozy et François Fillon et déjà suivie en 2012 par François Hollande et Jean-Marc Ayrault. Aucune raison donc que cette consigne ne soit pas de nouveau adressée aux futurs ministres cette année, et encore moins à la première d'entre eux. 

Mais en se présentant dans la 6e circonscription du Calvados Elisabeth Borne prend peu de risques. Bien que parfois attaquée pour son parachutage dans la région (elle est née et a grandi à Paris), elle se présente sur un territoire qui a placé Emmanuel Macron en tête aux deux tours de la présidentielle, (30,78% au premier tour). Selon son entourage, elle devrait y faire campagne dès la fin de la semaine.


Justine Faure

Tout
TF1 Info