Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Les prêts garantis par l’État prolongés jusqu’à fin juin 2022, annonce Bruno Le Maire

Publié le 8 novembre 2021 à 10h46
Les prêts garantis par l’État prolongés jusqu’à fin juin 2022, annonce Bruno Le Maire

Source : Eric PIERMONT / AFP

CRISE SANITAIRE - Le ministre de l'Economie prolonge les prêts garantis par l'Etat jusqu'en fin juin 2022 afin de soutenir les entreprises viables alors que la situation économique reste incertaine.

A l'approche de l'élection présidentielle, l'exécutif continue de sortir son chéquier. Le dispositif de prêts garantis par l'Etat perdurera encore un peu a tranché Bercy ce dimanche. Si l'Elysée avait décidé la fin du "quoi qu'il en coûte" - mettant fin aux subventions déployées en mars 2020, il ne veut pas laisser les entreprises sur le carreau. 

Les prêts garantis par l'Etat devaient s'arrêter en juin 2021, avant d'être prolongés jusqu'à la fin de l'année puis jusqu'à fin 2022. "Toutes les entreprises qui avaient des perspectives avant la crise sanitaire doivent pleinement profiter de la reprise. C’est pourquoi nous prolongeons de six mois la distribution des PGE", confirme au Figaro Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie.

Pour étendre ce dispositif dans le temps, un amendement au projet de loi de finances pour 2022 en cours d'examen sera déposé par le gouvernement. Pour sa mise en œuvre, la mesure devra  recevoir le feu vert de la Commission européenne, qui doit se prononcer sur ce sujet le 17 novembre.

Selon Le Figaro, "sur l’enveloppe totale de 300 milliards d’euros de prêts garantis à 90 % par l’État et aux taux d’intérêt bas annoncés par l’État au début de la crise en mars 2020, pas moins de 142 milliards ont été accordés par les banques à 693 000 entreprises".  D'autres prêts, notamment participatifs, ont également été accordés par l'Etat.

De bonnes prévisions de croissance

Le maintien de cette béquille mise en place pendant la crise sanitaire survient alors que les prévisions de croissance sont estimées à 6% pour 2021 et à 4% pour 2022, une des reprises économiques les plus fortes de la zone euro, après une des récessions les plus massives en Europe (-8% en 2020). "La situation économique est meilleure que prévu", s'était réjoui à la rentrée le ministre de l'Économie Bruno Le Maire.

Lire aussi

Depuis la rentrée, les annonces du gouvernement se multiplient : 1,5 milliard pour Marseille, 500 millions d'euros supplémentaires pour la mise en oeuvre du Beauvau de la sécurité, 2 milliards pour la prime à la rénovation énergétique, 600 millions d'euros pour le chèque énergie ou encore 600 millions d'euros pour l'assurance récoltes des agriculteurs.  L'une des dernières en date étant l'indemnité inflation visant à contrer la hausse des prix qui impactent les ménages les plus fragiles. 


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info