ATTENTAT DE BERLIN - Alors que des caméras de surveillance ont filmé jeudi dernier l'auteur présumé de l'attentat de Berlin, Anis Amri, à la gare de Lyon-Part-Dieu, la droite demande des comptes au ministre de l’Intérieur, qu'elle trouve bien silencieux pour l'instant.

Bien que le passage en France du terroriste présumé de Berlin, Anis Amri, ait été confirmé  par des images de vidéosurveillance tournées jeudi à la gare de Lyon-Part Dieu, le ministre de l’Intérieur, Bruno Le Roux, n’a toujours pas réagi. Un silence dénoncé à droite par plusieurs lieutenants de François Fillon.

Le coordinateur de sa campagne, Bruno Retailleau, ainsi que ses porte-paroles, Thierry Solère et Florence Portelli, demandent au ministre de "s'expliquer". "Comment le terroriste de Berlin a-t-il pu prendre le train, armé, à Lyon, en plein état d'urgence ?", déplore de son côté le centristre Philippe Vigier, conseiller de François Fillon.

Un avis de recherche européen avait été lancé dès le mercredi 21 décembre, par la justice antiterroriste allemande, visant le terroriste tunisien. "Bruno Le Roux n'apporte aucune réponse sur la présence d'Anis Amri en France. Il est intolérable que l'homme qui était le plus recherché d'Europe ait ainsi pu traverser la France sans être interpellé malgré l'état d'urgence et  les mesures de sécurité exceptionnelles mises en place", s'inquiète Thierry Solère.

"À l'heure où la menace reste extrêmement élevée en France, cet événement traduit des dysfonctionnements majeurs de notre système. Le ministre de l'Intérieur doit sortir du silence et clarifier les raisons ayant permis la présence du terroriste sur le sol français", demande le député des Hauts-de-Seine.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info