Élection présidentielle 2022

Denis Payre, de l'entreprenariat à succès au congrès LR

La rédaction de LCI
Publié le 1 novembre 2021 à 13h07
JT Perso

Source : JT 13h WE

PORTRAIT - A 58 ans, l'entrepreneur Denis Payre veut représenter la société civile au congrès LR. Après avoir créé de nombreuses entreprises à succès, il rêve de défendre ses idées, proches de celles de François Fillon, devant les militants républicains. Il sera sur LCI lundi 8 novembre, pour le débat entre les candidats Les Républicains.

"J’ai pris la décision de participer à la primaire des Républicains pour l’animer." Dimanche 29 août 2021, un inconnu et novice en politique annonce sur Twitter sa candidature à la présidentielle via une éventuelle primaire des Républicains, deux jours après avoir adhéré au parti. A 58 ans, l’entrepreneur Denis Payre est le seul des six candidats - qui seront réunis lundi 8 novembre sur LCI pour un débat - à ne jamais avoir été élu ou membre d’un gouvernement.

Sa seule expérience politique se résume à la fondation de son mouvement "Nous, citoyens" en 2013. Créé en réponse à l'anaphore "Moi, président de la République" de François Hollande, il s'appuie sur la société civile, se veut trans-partisan et a pour projet de "placer l’humain au cœur des décisions pour un développement durable dans une Europe libre, philanthrope et responsable". Le mouvement a présenté plusieurs candidats aux élections municipales et européennes de 2014, régionales de 2015, ou encore municipales de 2020. 

Mais avant tout, Denis Payre est un entrepreneur. Il a créé de nombreuses entreprises à succès : la société d'édition de logiciels Business Objects, première de ce type à avoir été cotée au Nasdaq, et Kiala, dans la logistique. Il a également crée Croissance Plus, "premier réseau français des entrepreneurs de croissance engagés pour libérer l’économie et favoriser la croissance des entreprises". Son dernier projet, une technologie de stockage d'énergie par l'eau, se nomme Nature and People First. 

Un libéral conservateur sur les valeurs

Politiquement, l'auteur du Contrat mondial, pour que l’humain et la nature soient enfin au cœur de la mondialisation publié en janvier 2021, se définit comme "libéral, social réformateur mais conservateur sur les valeurs", "favorable à la liberté économique mais très attaché au pacte républicain, avec une école qui donne sa chance à chacun et un ascenseur social qui fonctionne". Puisque le sénateur Bruno Retailleau ou le maire de Cannes David Lisnard ne se sont pas présentés, c'est lui qui représentera la ligne de François Fillon au congrès LR.

L'objectif numéro un de ce père de quatre enfant, qui a quitté la France pour la Belgique en 1998 en réaction au déplafonnement de l’ISF (avant de revenir), est de "libérer le génie français pour enrayer le déclin" de la France, notamment en sortant du "tout-Etat bureaucratique". Il souhaite réduire les fractures éducative, de l'innovation, territoriale, sécuritaire et réussir la transition énergétique en réalisant un grand carénage des centrales nucléaires existantes pour augmenter leur durée de vie mais aussi en allant vers un mix énergétique. 

Sur TF1 le 23 octobre dernier, Denis Payre a dit vouloir supprimer 620.000 postes de fonctionnaires mais "augmenter les salaires des fonctionnaires en première ligne en particulier les enseignants, avec des primes au résultat". Il souhaite baisser les impôts sur le revenu de près de 30%, "pour redonner du pouvoir d’achat, pour que les entreprises puissent à nouveau investir en France et pour réindustrialiser le pays".


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info