Un économiste souligne ces derniers jours que le corps électoral français a connu une évolution significative.
Pour la première fois, note-t-il, les plus de 50 ans sont devenus majoritaires parmi les citoyens en âge de voter.
Un constat attesté par les données démographiques fournies par l'Insee.

"En démocratie, ce n'est pas l'âge des dirigeants qui compte, mais celui des électeurs", lance l'économiste Maxime Sbaihi sur son compte X. Il souligne dans le même temps que la France connaît depuis peu une "situation inédite", puisque "les plus de 50 ans sont désormais en majorité absolue dans l'électorat".

L'Insee illustre le vieillissement de la France

Pour vérifier cette affirmation, il faut s'aventurer sur le site de l'Insee et sortir sa calculette. L'étude des dernières données démographiques, qui datent de janvier 2023, nécessite en préambule d'exclure les mineurs, qui ne sont par définition pas autorisés à voter. Au total, ce sont ainsi quelque 53,6 millions de Français qui sont théoriquement habilités à voter, même si tous ne sont pas inscrits sur les listes électorales. 

Parmi cette masse d'électeurs, combien ont plus de 50 ans ? Toujours selon l'Insee, on en dénombrait début 2023 pas moins de 27.603.272. Soit davantage que les moins de 50 ans (hors mineurs, donc), qui n'étaient "que" 26.081.421. Ces données illustrent un vieillissement progressif de la population française, largement documenté et que le gouvernement ne manque pas d'observer. Sur son site, on rapporte par exemple que sur la décennie 2020-2030, "le nombre des Français, au féminin et au masculin, âgés de 75 à 84 ans, va augmenter de 50% [...] passant de 4,1 millions à 6,1 millions".

Un corps électoral vieillissant n'est pas sans conséquence dans les urnes, a fortiori lorsque l'on observe la manière dont les votes se répartissent lors des élections en fonction des différentes classes d'âge. On peut ainsi noter que lors de la dernière élection présidentielle, Emmanuel Macron avait bénéficié d'un soutien très marqué des seniors. À l'issue du second tour, voici par exemple le résumé que livrait Fabienne Simon, directrice générale d'Ipsos : "En termes d’âge, Emmanuel Macron l'emporte dans toutes les catégories de la population. Mais ce qui est intéressant, c'est qu'il a sur-performé parmi les seniors puisque 70% des personnes âgées de plus de 60 ans ont voté pour lui, et même 78% des plus de 70 ans."

L'âge des électeurs influe également de manière très nette sur les chiffres de l'abstention.
L'âge des électeurs influe également de manière très nette sur les chiffres de l'abstention. - Insee

Le graphique ci-dessus, réalisé par l'Insee, illustre une autre influence de l'âge sur le comportement des électeurs. On note en effet que ce sont les 50-75 ans qui affichent les plus forts de taux de participation. À l'inverse, on retrouve chez les électeurs les plus jeunes (en particulier les 18-24 ans) des taux d'abstention assez nettement plus élevés que la moyenne. 

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur X : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Thomas DESZPOT

Tout
TF1 Info